Marketing

Classement Facebook de Liga 2013-14

real madrid

Après avoir mis à jour les classements Facebook de Ligue 1 et de Premier League, Ecofoot s’attaque aujourd’hui à celui de Liga. Une hétérogénéité des situations caractérise ce classement où des marques mondiales côtoient des clubs sans aucune stratégie des réseaux sociaux. Explications…

La colère ne cesse de monter saison après saison en Espagne. Les petits clubs du championnat de Liga reprochent l’inégale répartition des droits TV du championnat et accusent les deux poids lourds de concentrer toutes les ressources financières.

Les inégalités de la Liga visibles sur le plan sportif et financier, se retrouvent également sur le plan du marketing digital. Le FC Barcelone, et ses 44,5 millions de mentions J’aime, se retrouve dans un classement où certains clubs ne possèdent toujours pas de page officielle Facebook (Rayo Vallecano, Getafe…). Certes, les deux clubs cités possèdent des pages à leur attention sur le premier réseau social, mais elles ne sont pas administrées de manière officielle. Aucune stratégie ne peut y être déployée.

Certains clubs de Liga ont préféré concentrer leurs efforts sur Twitter

Il est vrai que Facebook possède un taux de pénétration un peu moins important en Espagne par rapport à la France ou à l’Angleterre. L’Espagne compte un peu plus de 22 millions de comptes Facebook alors que l’audience en France et au Royaume-Uni tourne autour de 30 millions de visiteurs uniques par mois.

Certains petits clubs ont alors préféré se tourner vers Twitter concernant la stratégie des réseaux sociaux. Twitter  demande beaucoup moins de ressources que Facebook au niveau de l’animation d’un compte. C’est le cas notamment du troisième club de Madrid, le Rayo Vallecano qui a choisi cette option. D’ailleurs, le club compte tout de même plus de 50 000 followers sur ce réseau social.

Pourtant, la stratégie n’est pas forcément payante. L’audience de Facebook reste beaucoup plus importante que Twitter. Egalement, si on déduplique les visiteurs uniques deTwitter et de Facebook sur la période d’un mois ; Twitter ne possède que 5% de VUs exclusifs. Le taux est de 85% pour Facebook (source Médiamétrie – Nielsen). Ainsi, si un choix doit être opéré entre Twitter et Facebook, il est préférable d’opter pour le second. A la décharge du Rayo Vallecano, Twitter est beaucoup plus utilisé à Madrid que dans le reste du pays.

L’animation des pages Facebook des clubs de Liga n’est pas satisfaisante

Autre point défaillant dans de nombreux clubs de Liga : l’animation des pages Facebook. Le taux d’engagement de la Liga – métrique expliquée lors de l’article sur le classement Facebook de Premier League- n’est que de 2,90%. Sur la même période, il est de 4,71% en Premier League et de 2,95% en Ligue 1.

Le FC Barcelone, leader du classement, se retrouve en difficulté sur ce point avec un taux de seulement 2,12%. Le club catalan est tiraillé par le fait de jouer la carte de l’ancrage local en Catalogne et de communiquer envers sa communauté internationale. Ainsi, toutes les publications du FC Barcelone sont traduites en Espagnol, Catalan et Anglais. Cela pose le problème de poster des messages courts et simplifiés. Egalement, le FC Barcelone se coupe de son audience Brésilienne ou Française, qui demeure très importante. D’ailleurs, l’Espanyol de Barcelone compte profiter de la non-décision du FC Barcelone pour jouer complètement la carte locale en publiant en priorité des actualités en Catalan.

FC Barcelone

Toutes les publications sur la page du FC Barcelone sont traduites en trois langues : Anglais, Catalan, Espagnol.

Malaga possède la palme en matière d’engagement. Si le club occupe un bon classement en termes de nombre de mentions J’aime, le taux d’engagement est anormalement bas. Il est probable que le club andalous ait utilisé des méthodes de recrutement non recommandés comme l’achat non-ciblé de fans conduisant à l’arrivée de faux profils. Les résultats sportifs actuels doivent également avoir leur part de responsabilité.

Cependant, tout n’est pas à jeter dans l’animation des clubs espagnols. Le Real Madrid possède par exemple un taux d’engagement acceptable avec une valeur de 3 ,71%. Cela est très certainement dû au transfert de Gareth Bale qui continue à susciter de très nombreuses réactions. Le promu Elche est un modèle du genre avec de nombreuses publications concernant des photos de supporters. Il atteint ainsi un taux d’engagement de plus de 17% …

Enfin, nous noterons quelques originalités dans l’animation des pages Facebook. Par exemple, le Real Betis réalise une présentation de l’arbitre du match de la prochaine rencontre du club. Ce genre de publication suscite de nombreuses réactions. D’autres clubs créent un événement Facebook à chaque match à domicile. Cela permet d’avoir une petite idée de l’affluence attendue.

Real Betis

Le Real Betis innove en présentant avant chaque match l’arbitre de la rencontre.

[table id =54 /]

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer