Economie

Classement des revenus de Ligue des Champions 2013-14

L’UEFA vient d’annoncer publiquement les sommes redistribuées aux différents clubs ayant participé à la Ligue des Champions. Une nouvelle fois, le classement ne suit pas forcément les logiques sportives. Ecofoot.fr vous révèle le classement intégral avec les critères retenus de redistribution.

Cette saison, l’UEFA a redistribué la somme globale de 904 600 000 € aux 32 clubs ayant participé à l’édition 2013-14 de la Ligue des Champions. Il s’agit d’un montant similaire par rapport à la saison dernière. L’UEFA a également redistribué 209 000 000 € aux différents clubs ayant participé à l’Europa League.

A l’image des années précédentes, trois critères ont été retenus pour la redistribution de gains. Les 32 clubs ayant participé à la phase de poules ont perçu une première somme identique de 8 600 000 € correspondant à la prime de participation. Ensuite, deux autres primes variables (prime sportive et market pool) sont octroyées aux différentes formations.

La prime sportive correspond aux résultats obtenus dans la compétition. Lors de la phase de poules, la somme de 500 000 € est attribuée à chaque club réalisant un résultat nul et 1 M€ en cas de victoire. Ensuite, une prime additionnelle de 3,5 M€ est octroyée aux clubs participant aux huitièmes de finale. Une participation en quart de finale rapporte 3,9 M€ supplémentaires et 4,9 M€ pour la demi-finale. Enfin, le finaliste remporte un prime supplémentaire de 6,5 M€ et le vainqueur perçoit 10,5 M€.

Les sommes distribuées au titre du market pool dépendent d’un certain nombre de critères retenus par l’UEFA. Le critère majeur retenu pour définir cette prime concerne les droits TV payés par les diffuseurs nationaux du club en question pour diffuser la Ligue des Champions. Ainsi, ce paramètre modifie considérablement le classement des revenus de la compétition par rapport aux résultats sportifs. La prime de participation représente 30,4% (275,2 M€) des revenus distribués. Le taux est de 24,30% pour les revenus sportifs (219,8 M€) et 45,3% pour le market pool (409,6 M€).

répartition revenus Ligue des Champions 2013-14

Le PSG s’empare de la deuxième place du classement

De manière assez surprenante, le PSG obtient la deuxième place du classement avec un revenu total de 54,417 M€, derrière le vainqueur de la compétition le Real Madrid CF (57,414 M€). Le PSG fait un bond dans le classement : lors de l’édition 2012-13, le club parisien ne figurait qu’en 7ème position avec un revenu de 44,690 M€. En plus du gain de 5 places, le club bénéficie d’une hausse de revenus de 21,77%.

revenus Ligue des Champions 2013-14

Pourtant, le club a réalisé un parcours similaire à l’an dernier. Lors des deux saisons, le PSG a été éliminé au même stade de la compétition (quarts de finale) en terminant en tête de sa phase de poules. Le PSG avait même obtenu un revenu sportif supérieur en 2012-13 grâce à une phase de poules mieux négociée (15 points pris contre 13 points en 2013-14).

La hausse de revenus du club parisien provient exclusivement de sa prime market pool. Le PSG bénéficie de la plus grosse prime concernant ce critère avec 33,917 M€, devant la Juventus Turin (31,998 M€). Globalement, le club parisien bénéficie de l’envolée des droits TV de la compétition en France suite à la concurrence féroce menée entre Canal Plus et BeIN Sports. Le PSG profite également de la non-qualification de l’Olympique Lyonnais en Ligue des Champions pour obtenir une prime bien supérieure à l’an dernier. En effet, seuls deux clubs français ont participé à la Ligue des Champions 2013-14 alors qu’ils étaient trois en 2012-13. Ainsi, la prime market pool est partagée par moins d’acteurs.

L’Olympique de Marseille profite également de la non-qualification de l’OL. Alors que le club Olympien possède la particularité de figurer dernier au niveau de la prime sportive (avec zéro euro de revenus, le club n’ayant pas inscrit un seul point en phase de poules), il parvient tout de même à figurer au 13ème rang du classement avec un revenu total de 32,415 M€. Ses revenus en provenance du Market Pool (23,815 M€) représentent plus de 73% des revenus totaux.

A l’inverse, le club de Chelsea possède un revenu qui n’est pas forcément en adéquation avec ses résultats sportifs. Alors que les Blues sont parvenus à atteindre les demi-finales de la compétition, ils ne se classent qu’au sixième rang avec 43,391 millions d’euros. Une somme largement inférieure au PSG (- 11 M€) alors que Chelsea est parvenu à éliminer les Parisiens.

Enfin, le classement ne prend pas en compte les revenus générés en Europa League par les clubs ayant terminé en troisième position lors de la phase de poules. Ainsi, grâce à la C3, la Juventus ou encore le Benfica SL ont généré respectivement un revenu additionnel de 7,025 M€ et 5,267 M€. Le classement ne tient pas compte également des retenues de primes appliquées en raison du non-respect des règles du fair-play financier. Quatre clubs sont concernés, dont le PSG.

[table id=113 /]

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez5
Partagez