Stratégie

Classement des taux de remplissage de Ligue 2 2013-14

Même si la phase des matchs allers n’est pas achevée – la 19ème journée doit se disputer le 10 janvier 2014 – Ecofoot.fr profite de la trêve hivernale pour dresser les classements de taux de remplissage de Ligue 2. A l’image de la Ligue 1, les chiffres sont plutôt encourageants alors que le championnat a perdu deux gros morceaux. Explications…

Etonnamment, la Ligue 2 ne souffre pas plus que cela de la perte de Monaco et de Nantes qui se sont envolés pour la Ligue 1 la saison dernière. Au cours des 18 premières journées, l’affluence moyenne a progressé de 12,36 % pour s’établir à 7 420 spectateurs par match contre 6 604 spectateurs à même époque en 2012-13.

Cette hausse n’est pas anodine. En affluence totale, les 20 stades de Ligue 2 ont accueilli sur les 18 premières journées 1 335 653 spectateurs contre 1 181 235 spectateurs en 2012-13. La hausse est de 13,07 %, soit une progression supérieure à l’affluence moyenne (plus de matchs ont été ouverts au public au cours de cette première partie de saison). Cela correspond à une hausse de 154 418 spectateurs. A un prix unitaire moyen du billet fixé à 10€, cette hausse permet à la Ligue 2 de générer un surplus de revenus de plus de 1,5 million d’euros par rapport à la saison dernière. Une augmentation qui devrait compenser une légère baisse des droits TV.

Le RC Lens domine le classement des taux de remplissage à domicile

Cette hausse de la fréquentation des stades est une excellente nouvelle pour la Ligue 2. Pourtant, en fin de saison dernière, le championnat a perdu son deuxième et troisième plus gros taux de remplissage à domicile de Ligue 2 avec les ascensions de Guingamp (52,7 % soit une affluence moyenne de 9 507 spectateurs) et du FC Nantes (49,1 % soit une affluence moyenne de 18 671 spectateurs). Le championnat a également perdu par rapport à la saison 2012-13 ses deux plus gros taux de remplissage à l’extérieur avec l’AS Monaco (52 % soit une affluence moyenne de 10 339 spectateurs) et encore le FC Nantes (43,8% soit une affluence moyenne de 8 215 spectateurs).

Mais le championnat a également perdu des clubs avec de faibles affluences. C’est notamment le cas du GFC Ajaccio qui présentait de faibles taux de remplissage à domicile alors que le club possédait l’une des plus petites enceintes de Ligue 2. Sur l’ensemble de la saison, l’affluence moyenne du stade Ange Casanova était de seulement 2 148 spectateurs soit le plus mauvais bilan de Ligue 2.

Cette saison, l’affluence moyenne de Ligue 2 est notamment tirée vers le haut grâce à l’arrivée du nouvel investisseur azéri Hafiz Mammadov au sein du RC Lens. Le club artésien domine le classement des taux de remplissage à domicile avec un score proche de 70 % et une affluence moyenne avoisinant les 30 000 spectateurs. L’an dernier, le club ne possédait qu’une affluence moyenne de 16 000 spectateurs dans son enceinte de Félix-Bollaert.

hafiz mammadov

L’arrivée du nouvel investisseur azéri Hafiz Mammadov a permis d’augmenter considérablement l’affluence moyenne du RC Lens.

Les clubs venus de Ligue 1 et de National tirent également les affluences moyennes vers le haut. Le FC Metz, promu de National, possède la troisième affluence de Ligue 2 avec 13 005 spectateurs et le 5ème taux de remplissage (48,8 %). Son voisin lorrain fait encore mieux : l’AS Nancy Lorraine pointe au deuxième rang en termes d’affluence moyenne (13 620) et de taux de remplissage à domicile (67,8 %).

[table id =67 /]

L’AJ Auxerre pointe en tête du classement des taux de remplissage à l’extérieur

Curieusement, le RC Lens ne pointe pas au premier rang des taux de remplissage à l’extérieur. L’AJ Auxerre devance le club artésien au sein de ce classement. Les Auxerrois bénéficient d’un taux de remplissage de 49,3 % contre 48,3 % pour le RC Lens. L’AJA est également la seule formation à dépasser la barre des 10 000 spectateurs de moyenne en déplacement.

L’AJA doit cette première place à sa notoriété importante au sein de l’Hexagone. Egalement, le RC Lens est désavantagé par le fait de jouer régulièrement en prime-time sur Eurosport ce qui provoque un décalage des rencontres pour le créneau du lundi à 20h30. Un créneau horaire qui ne facilite pas le déplacement des supporters artésiens. Ils s’en plaignent d’ailleurs régulièrement auprès de la LFP.

En bas de tableau, on constate qu’être un ancien pensionnaire de Ligue 1 n’est pas un gage de stade plein à l’extérieur. Le club de Dijon illustre cette théorie. Evoluant en Ligue 1 en 2011-12, les Bourguignons sont tout simplement derniers du classement avec un taux de remplissage de 30,9 %. Il en va de même pour le Stade Brestois (34,1 %) ou encore le SM Caen (35,3 %). Les bons résultats actuels du SCO Angers et de Tours FC ne permettent pas également de déplacer les foules à l’extérieur.

[table id =68 /]

Si le championnat de Ligue 2 a perdu deux de ses stars avec les montées de l’AS Monaco et du FC Nantes ; cette édition 2013-14 s’en sort tout de même très bien en termes d’affluence moyenne. Le RC Lens, l’AS Nancy Lorraine, le FC Metz ou encore l’AJ Auxerre permettent d’entretenir un pouvoir d’attraction au sein du championnat. Cette hausse des affluences permet aux clubs de générer un surplus de ressources financières indispensable en cette période de crise où les revenus issus des droits TV et du sponsoring devraient baisser.

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer