Economie

Classement des valorisations de marque des clubs de football

Chaque année, l’excellent cabinet d’études Brand-Finance se livre à une évaluation de la marque de chaque club de football avant de publier un top 50 mondial. Ecofoot.fr vous livre l’intégralité du classement réalisé par Brand-Finance ainsi que les enseignements à en tirer.

Quelle est la valeur de ma marque ? Cette question est souvent posée par les directions générales des grands groupes sans avoir de réponse concrète. Pour réaliser son classement des valeurs de marque des clubs de football, Brand-Finance a adopté une approche comptable intitulée « The Royalty Relief ». Ainsi, le cabinet d’étude a évalué le montant que toucherait un club s’il n’exploitait pas directement sa propre marque.

Pour réaliser au mieux son évaluation, Brand-Finance s’est appuyé sur les contrats de sponsoring conclus par les différents clubs. Le cabinet a également pris en considération les affluences, audiences TV et recettes de merchandising des différentes formations. Enfin, il n’a pas négligé non plus le travail réalisé au sein des réseaux sociaux. L’ensemble de ces paramètres ont permis d’établir une estimation globale pour chaque club.

Le Bayern Munich domine le classement

Pour la deuxième année consécutive, le Bayern Munich domine le classement avec une marque estimée à 896 millions de dollars. Par rapport à 2013, le club bavarois a encore augmenté sa valeur de 4% soit 36 millions de dollars. Cette hausse s’explique par le titre en Ligue des Champions conquis l’an dernier et l’arrivée de Guardiola comme entraineur. Les deux phénomènes ont permis d’accroitre la notoriété internationale du club allemand. Le Bayern Munich devance le Real Madrid (768 millions de dollars) et Manchester United (739 millions de dollars).

Parmi les quinze premières positions du classement, seuls Manchester United et le Milan AC possèdent des valeurs en déclin. La marque Manchester United a perdu 13,26% de sa valeur soit 98 millions de dollars par rapport à 2013. Le départ de son emblématique entraineur Sir Alex Fergusson associé à une saison sportive décevante explique ce recul. Le Milan AC, dont la valeur s’établit à 236 millions de dollars (contre 263 millions de dollars en 2013), perd sa place dans le top 10 et de numéro un italien. Le club lombard figure au 14ème rang, derrière la Juventus Turin.

valorisations de marque football mondial

La dégringolade du Milan AC entraine une non-représentation de la Serie A parmi le top 10 mondial. En revanche, la Ligue 1 fait son apparition avec l’émergence du PSG. Le club parisien réalise la plus grosse progression en valeur, en pourcentage et en places gagnées entre 2013 et 2014. D’une valeur de 85 millions de dollars en 2013, la marque PSG atteint 324 millions de dollars en 2014. Cette progression record de 281% a permis au club de gagner 14 rangs pour atteindre la dixième place.

La Premier League place quinze formations au sein du top 50

Clairement, le classement met en évidence la puissance de la Premier League. Le top 10 du classement 2014 est occupé par cinq formations de Premier League : Manchester United (739 M$), Manchester City (510 M$), Arsenal (505 M$), Chelsea (502 M$) et Liverpool (469 M$). Le club londonien de Tottenham est aux portes du top 10 avec une marque évaluée à 248 M$ (12ème position).

Outre les premières positions, la Premier League est parvenue à hisser 15 formations au sein du top 50 mondial dressé par Brand-Finance.  Il s’agit bien évidemment du meilleur score européen, loin devant la Bundesliga (8 clubs) et la Serie A (6 clubs). Cette bonne performance est due à l’excellent travail réalisé par l’ensemble des clubs de Premier League afin de développer et d’optimiser leur notoriété internationale. Un domaine dans lequel la Premier League possède toujours une longueur d’avance sur ses principaux rivaux européens.

A l’inverse, la Liga Sagres souffre au sein du classement dressé par Brand-Finance. Seul le Benfica parvient à se hisser au 38ème rang avec une valeur de 83 millions de dollars. Le club de Porto ou encore du Sporting Portugal sont les grands absents de ce top 50. Les clubs portugais ne parviennent pas à obtenir des revenus de sponsoring à la hauteur de leurs rivaux européens. Un paramètre qui provoque cette absence au sein du classement dressé par Brand-Finance.

Enfin, deux clubs ont fait leur apparition dans le classement par rapport à celui dressé l’an dernier. Il s’agit tout d’abord du LOSC qui intègre le classement directement au 36ème rang avec une valeur de 84 millions de dollars. Les récentes participations en Ligue des Champions et la livraison de son nouveau stade permettent au club nordiste d’acquérir une nouvelle dimension selon Brand-Finance. La seconde entrée au sein du classement concerne le club de Premier League de Southampton. Cette entrée est due aux deux dernières bonnes saisons sportives réalisées par le club.

Quels changements sont attendus pour le classement 2015 ?

Certaines évolutions sont attendues pour le classement 2015. Le podium devrait évoluer : le Real Madrid pourrait s’emparer de la tête du classement grâce à sa dixième victoire en Ligue des Champions. Si le Bayern devrait conserver sa place sur le podium, la chute devrait en revanche se poursuivre pour Manchester United qui sera privé de Ligue des Champions. L’Atletico Madrid devrait également opérer un nouveau bon au classement.

Au niveau des entrées, la Ligue 1 devrait comptabiliser un représentant supplémentaire. En effet, avec sa participation à la prochaine édition de la Ligue des Champions, l’AS Monaco sera certainement présent dans le prochain classement. Certaines formations russes sont également pressenties comme le Zenit. Dans un avenir plus lointain, des clubs de MLS pourraient également faire leur entrée.

Si les paramètres pris en compte pour établir ce classement peuvent être discutés, le travail réalisé par Brand-Finance permet de mettre en avant les puissances financières du football mondial. Alors que les compétitions européennes ont été dominées par les clubs espagnols cette saison, le renforcement de la puissance financière de la Premier League associé à l’émergence de la Bundesliga pourrait mettre à mal la domination sportive hispanique. Réponse dans les années à venir…

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer