Economie

Les clubs espagnols doivent payer leurs impôts

Le championnat espagnol possède les deux clubs pratiquant le plus beau football actuellement. Mais à côté de ce magnifique spectacle se cache un endettement lourd de la plupart des clubs. Et les dettes sont notamment importantes envers l’Etat qui a laissé beaucoup d’autonomie et de passe-droits aux clubs durant de trop nombreuses années… En situation difficile, l’Etat espagnol réclame aujourd’hui son argent…

« C’est impensable ! Nous payons des centaines de millions d’euros pour que l’Espagne sorte de la merde, et les clubs sont dispensés de payer leurs dettes ? » Cette phrase, prononcée par Uli Hoeness, président du Bayern Munich, en dit long sur l’exaspération de l’Europe envers l’Espagne.

Dans une situation économique très précaire, l’Espagne demande de l’aide à l’Europe et notamment au Fond Européen de Stabilité Financière. Mais l’Europe est exaspérée en constatant que les clubs de football de la péninsule ibérique ne s’acquittent pas forcément de leurs charges sociales. Ceux-ci ont des dettes colossales envers l’Etat Espagnol.

Uli Hoeness n’est pas content de la situation économique du football espagol.

Pour l’ensemble du football professionnel, le montant des dettes s’élève à 752 millions d’euros. A l’issue de la saison 2011/12, les dettes cumulées envers l’Etat des clubs de Liga sont estimées à 425 millions d’euros. Impôts collectés par les autonomies, les dirigeants accordaient beaucoup de faveurs envers leurs clubs favoris afin de gagner en popularité. Dans ce contexte de crise, les dirigeants du football européen ont demandé à la ligue espagnole ainsi qu’aux hommes politiques de monter un plan d’urgence afin de récupérer l’argent.

Un plan a été mis en place visant à un apurement des dettes d’ici à 2020. A partir de la saison 2014/15, la Ligue de football professionnel contrôlera 35% des montants des droits TV de chaque club disputant le championnat de première ou deuxième division. Et elle pourra se servir dans les 35% pour rembourser les dettes à l’égard de l’Etat. La Ligue pourra également forcer un club à vendre des joueurs en cas de non-paiement des charges sociales.

L’Atletico Madrid en danger

La situation est surtout préoccupante pour l’Atletico Madrid. Cinquième du dernier championnat, celui-ci doit plus de 150 millions d’euros à l’Etat. Ce chiffre est supérieur au budget de l’Olympique Lyonnais pour la saison 2012/13 ! A terme, le club de la capitale risque une exclusion du championnat.

L’Atletico va devoir vendre ses stars comme Falcao pour rembourser ses dettes.

A noter tout de même que le Real Madrid ne doit aucun euro à l’Etat. C’est également le cas de Getafe, l’Athletic Bilbao, la Real Sociedad ou encore Villareal et Gijon qui joueront l’an prochain en deuxième division.

[table id =24 /]

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer