Economie

Quels clubs européens vendent le plus de maillots ?

Symbole de puissance, les grands clubs européens suivent avec un grand intérêt l’évolution des ventes de leurs maillots. Indice de popularité, l’évolution des ventes témoigne également de la bonne santé sportive d’un club. Quelles formations occupent la tête de ce classement ? Quels sont les enjeux qui en découlent ? Ecofoot.fr mène l’enquête…

Lors de la saison 2011-12, Purely Football avait dressé un classement des clubs européens vendant le plus grand nombre de maillots. L’ensemble du top 10 écoulait plus de 8,6 millions de maillots sur l’ensemble de la saison. A un prix unitaire moyen estimé à 75 €, cela représente donc un chiffre d’affaires supérieur à 645 millions d’euros. Ces dernières années, les recettes issues du merchandising sont donc devenues une source de revenus de moins en moins négligeable dans les comptes d’exploitation.

Aujourd’hui, le haut du tableau n’a guère évolué. En 2012-13, le Real Madrid et Manchester United continuent d’occuper la tête de ce classement avec l’écoulement de 1,5 million de maillots sur l’ensemble de la saison. Le club Merengue doit une grande partie de cette première place à son joueur vedette Cristiano Ronaldo : près d’un million de maillots vendus concernent la star portugaise. Il occupe largement la tête des joueurs vendant le plus de maillots sur l’année 2013 devant Messi et Ozil.

En revanche, le classement est chamboulé par l’apparition des nouveaux riches. Ainsi, le PSG a vendu lors de la saison 2012-13 plus de 400 000 maillots. Cette performance permet de classer l’effectif parisien parmi le top 10 européen. La croissance du club parisien est portée par ses succès sportifs mais aussi (et surtout) par le recrutement de joueurs stars. Ainsi, Zlatan Ibrahimovic contribue lourdement à la croissance du PSG : il se classe au sixième rang des joueurs vendant le plus de maillots en 2013. Avec le recrutement de nouvelles stars comme Cavani et des résultats sportifs toujours plus convaincants, la direction du PSG compte sur une croissance de 30% des ventes de maillots pour la saison en cours. Actuellement à hauteur des grands clubs italiens (Juventus, Inter Milan), le PSG espère se rapprocher rapidement du top 5.

Si le PSG permet d’avoir une présence française dans le top 10 européen, il est en revanche peu probable de voir un autre acteur français au sein de ce classement. L’AS Monaco, autre poids lourd financier du championnat, possède actuellement des volumes trop faibles pour pouvoir se mêler à la lutte. Quant à l’OM, actuel deuxième plus gros vendeur de maillots en Ligue 1, sa courbe est déclinante. Alors que les Olympiens écoulaient près de 400 000 maillots en 2009-10, le club de Vincent Labrune peine aujourd’hui à franchir la barre des 300 000 maillots vendus.

PSG Chelsea

La saison dernière, le PSG a vendu 400 000 maillots. Sur la même période, Chelsea en a écoulé près de 950 000.

L’intégration du top 10 permet de négocier des revenus de sponsoring en hausse

Bien évidemment, la présence au sein du top 10 ne favorise pas uniquement les recettes en provenance du merchandising. Les différents clubs profitent de leur volumétrie conséquente pour négocier des contrats de sponsoring et équipementier à la hausse afin de gonfler leurs revenus commerciaux.

Ainsi, le Real Madrid et Manchester United monnaient très bien leur première place du classement. En début de saison 2013-14, le Real Madrid a conclu un nouveau contrat de sponsoring maillot avec la compagnie aérienne Fly Emirates. Cette dernière déboursera 30 millions d’euros par saison durant cinq ans. Le club Merengue possède également un des plus gros contrats équipementier d’Europe avec Adidas qui verse 67 millions d’euros par an pour être son fournisseur exclusif.

Manchester United n’est pas en reste face aux 97 millions d’euros encaissés par la Casa Blanca. Actuellement, les dirigeants des Red Devils ont lancé une consultation afin d’accroitre significativement leurs revenus en provenance du contrat équipementier. Cette saison, les Red Devils perçoivent 23,5 millions d’euros de la part de Nike. La famille Glazer espère obtenir un contrat supérieur à 40 millions d’euros pour la saison prochaine.

En ce qui concerne le sponsor maillot du club, la direction de Manchester United a négocié à prix d’or la monétisation de cet emplacement. A partir de la saison prochaine, le groupe General Motors reversera plus de 60 millions d’euros par saison pour être présent sur les maillots des Red Devils.

Les directions des grands clubs européens prêtent un œil attentif à ce classement. Outre l’augmentation des revenus directs (merchandising) et indirects (sponsoring, équipementier), il constitue également un bon indicateur de l’évolution de la popularité mondiale des différents clubs. Pour s’assurer une croissance durable de vente de maillots, il est nécessaire pour les différents clubs européens de combiner excellents résultats sportifs et conquête des marchés émergents du football (Asie, Amérique du Nord…). Une combinaison que toutes les directions ont pleinement intégrée.

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer