Stratégie

Pourquoi les clubs grecs risquent-ils une exclusion des compétitions européennes ?

exclusion clubs grecs compétitions européennes

Alors que les clubs grecs devaient disputer les demi-finales allers de la Coupe de Grèce début mars, le gouvernement a décidé de suspendre la compétition en raison des comportements violents de certains supporters manifestés en marge de cette compétition. Les pouvoirs publics réfléchissent à une annulation pure et simple de la compétition alors que les instances du football ne voient pas d’un bon œil cette décision. Explications…

Empêtré dans la crise financière depuis 2008 à l’image du pays, le football grec vit actuellement des heures difficiles. En plus de connaître de sérieux problèmes économiques, les clubs du championnat grec doivent désormais affronter les comportements violents de certains supporters qui sont à l’origine de plusieurs débordements au cours des dernières semaines.

Le pic de ce mouvement contestataire en tribune a sans doute été atteint le 02 mars dernier, lors de la demi-finale aller de Coupe de Grèce opposant le PAOK Salonique à l’Olympiakos. Après une importante invasion de terrain de la part des supporters conduisant à l’intervention des forces de l’ordre, les officiels ont tout simplement décidé de suspendre la rencontre et de la remettre à une date ultérieure.

Depuis l’éclatement de ces incidents, le gouvernement grec et notamment le vice-ministre des sports Stavros Kontonis a décidé tout simplement de suspendre la compétition. Pour le moment, les demi-finales ont été reportées à une date ultérieure qui n’a toujours pas été fixée. Devant la tension entourant les différentes rencontres, le gouvernement réfléchirait tout simplement à annuler l’édition 2015-16 de la Coupe de Grèce.

Néanmoins, cette décision ne plait pas à tous les acteurs du monde footballistique. La Fédération Grecque de Football menace de faire appel à la Cour Suprême pour casser la décision prise par le gouvernement au sujet de l’annulation de la compétition. L’UEFA et la FIFA ont également demandé une reprise de la compétition avant le 01 avril.

« J’ai pris l’initiative de parler aujourd’hui parce que la situation est très instable et beaucoup de gens perçoivent cela comme une faiblesse […] Nous ne pouvons pas contourner une loi qui a été votée au Parlement et qui est aujourd’hui appliquée à la lettre. Cependant, sur tous les thèmes, je suis à l’écoute des suggestions et je pense que nous aurons une réunion constructive » a alors indiqué Stavros Kontonis lors d’une conférence de presse.

Dans sa déclaration, le vice-ministre des sports grec fait notamment référence à une entrevue planifiée aujourd’hui avec des officiels de l’UEFA et de la FIFA qui se déplacent à Athènes pour juger la situation. Cependant, le gouvernement grec prend un risque en intervenant directement dans la gestion des compétitions organisées par sa fédération sportive. Dans son règlement, la FIFA n’autorise aucune ingérence de la part des pouvoirs politiques à l’égard de l’administration d’une fédération footballistique.

Si la FIFA juge que la décision prise par le gouvernement grec est contrairement à ses règlements, elle pourrait prononcer une exclusion temporaire de la fédération grecque. Cela signifierait alors que les différentes sélections nationales du pays ne pourraient prendre part aux prochaines compétitions internationales. Une épée de Damoclès pourrait également peser sur la participation des clubs grecs aux compétitions continentales (C1 et C3). Néanmoins Stavros Kontonis se montre serein au sujet d’une attitude clémente adoptée par les représentants de la FIFA et de l’UEFA à l’égard de la situation du football grec.

L’ensemble des parties prenantes de ce dossier devraient communiquer sur l’évolution de la situation d’ici la fin de la semaine. En attendant, tout un pays retient son souffle alors que le football reste un sport très populaire et suivi au sein d’un pays confronté à de multiples tensions socio-économiques…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © PAOK FC / ΠΑΕ ΠΑΟΚ (Facebook)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer