Economie

Combien coûte l’installation de la Goal Line Technology ?

Utilisée durant la dernière Coupe du Monde et déjà installée en Premier League, la Goal Line Technology permettant de détecter si le ballon a entièrement franchi la ligne de but devrait être introduite en Bundesliga à partir de la saison 2015-16. Procédé ayant parfaitement fonctionné lors du dernier Mondial, il tarde néanmoins à convaincre les différentes ligues à adopter ce système. Explications…

Alors que les 36 clubs professionnels de Bundesliga 1 et 2 avaient rejeté l’adoption de la Goal Line Technology en mars dernier, le comité directeur de la DFL (Ligue Allemande) a organisé un nouveau vote à ce sujet en novembre dernier en y incluant uniquement les dirigeants de club de Bundesliga 1. Reinhard Rauball, président de la DFL, a organisé ce nouveau scrutin à l’initiative des dirigeants du Bayern Munich et du Bayer Leverkusen, fervents supporters du dispositif.

Contrairement au vote organisé en mars dernier, le résultat du dernier scrutin a été positif quant à l’adoption de cette nouvelle technologie. Sur les 18 clubs représentés, seules trois formations se sont positionnées en défaveur de l’introduction du système. La technologie devrait ainsi être opérationnelle à partir de la saison 2015-16 en Bundesliga 1.

Devant le vote positif des clubs de Bundesliga 1, la fédération allemande a décidé de suivre la décision prise lors de la dernière réunion de la DFL. Organisatrice de la Coupe d’Allemagne, la fédération devrait introduire le dispositif à partir des quarts de finale de la compétition lors de l’édition 2015-16. Une décision qui a été favorisée par le but injustement refusé à Mats Hummels lors de la dernière finale de la compétition opposant le Bayern Munich au Borussia Dortmund.

Ce renversement de situation en Allemagne est notamment du à l’exclusion des dirigeants de club de Bundesliga 2 lors du scrutin. En mars dernier, ils avaient alors majoritairement voté contre l’introduction du dispositif jugeant son coût trop prohibitif par rapport à son utilité. Devant se contenter de ressources financières moindres, les dirigeants de Bundesliga 2 craignaient alors l’introduction d’un dispositif pouvant grever une partie conséquente de leur budget.

La Bundesliga sous-estime-t-elle le coût de l’introduction de la Goal Line Technology ?

En amont de ce nouveau scrutin, Reinhard Rauball avait lancé en septembre dernier un appel d’offres concernant l’introduction de la technologie en Bundesliga. D’après les devis reçus, la DHL devrait opter pour le système du Hawk Eye, déjà appliqué en tennis ainsi que dans le championnat de Premier League. Un système qui est différent du GoalControl utilisé par la FIFA lors de ses compétitions.

Selon les estimations réalisées par Reinhard Rauball, l’introduction de la technologie devrait coûter entre 150 000 et 180 000 € par an et par club. La facture globale devrait donc être comprise entre 2,7 et 3,240 M€ par an. La charge financière sera vraisemblablement intégralement supportée par les clubs de Bundesliga même si la DHL n’a pas été complètement transparente sur le sujet. « Je crois qu’il s’agit d’une avancée pour le football allemand et un excellent soutien pour les arbitres » a alors déclaré Reinhard Rauball à la sortie du dernier vote concernant l’adoption de la Goal Line Technology.

Reinhard Rauball

Reinhard Rauball, patron de la DFL, est ravi de l’introduction de la Goal Line Technology en Bundesliga 1 lors de la saison 2015-16

Si le coût avancé par Reinhard Rauball n’a pas effrayé les clubs de Bundesliga, ce dernier pourrait avoir été volontairement sous-estimé afin de favoriser un vote positif. Alors que le système a été intégralement déployé en Premier League, l’introduction de la Goal Line Technology est chiffrée à 250 000 £ par an et par club au sein du championnat anglais. Un montant qui comprend notamment l’homologation officielle de la FIFA facturée à 15 000 £ par club et élément indispensable pour pouvoir utiliser le dispositif.

Beaucoup de ligues européennes refusent d’implémenter un dispositif jugé trop onéreux

La différence de coût entre l’estimation de la Bundesliga et la facture réellement payée par les clubs de Premier League est importante. Une variation de 76% existe entre les deux compétitions. Néanmoins, l’industrialisation du système pourrait expliquer le rabais obtenu par la Bundesliga.

Si la Bundesliga devrait être le deuxième championnat européen à utiliser la technologie, les autres ligues européennes et mondiales semblent être réticentes au déploiement de ce système. Don Garber, patron du championnat nord-américain de MLS, a déclaré que l’implémentation de la technologie n’entrait pas dans le budget du championnat en avril dernier. Ce dernier estime que la faible utilisation du dispositif ne permet pas de rentabiliser un tel investissement.

Du côté de la LFP, le prix du dispositif apparait également comme un véritable frein à son déploiement. Le président de la Ligue de Football Professionnel, Frédéric Thiriez, préfère militer pour l’utilisation de la vidéo plutôt que de s’essayer à la Goal Line Technology. Lors de la prochaine réunion du Board, en février 2015 à Belfast, Fréderic Thiriez devrait défendre son projet pilote d’introduction de la vidéo au sein de la Coupe de la Ligue française.

Enfin, le patron de l’UEFA, Michel Platini, s’est montré très critique envers le projet de la Goal Line Technology. Une nouvelle fois, l’argument financier a été retenu pour dénoncer cette nouvelle technologie. Selon une étude menée par l’UEFA, l’introduction à grande échelle de la Goal Line Technology en Europe coûterait 53 M€ soit un prix bien trop élevé. L’institution européenne continue de militer pour l’arbitrage à 5 malgré des résultats mitigés…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer