Politique / Droit

CONCACAF : vers une disparition de la Gold Cup ?

gold cup menace disparition

Le nouveau président de la CONCACAF, Victor Montagliani, a dernièrement exprimé des doutes quant au maintien de l’organisation de la Gold Cup, compétition réunissant les meilleures sélections d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbes.

Victor Montagliani fait partie de cette nouvelle génération de dirigeants arrivée au pouvoir lors des derniers mois au même titre qu’Aleksander Ceferin ou encore Ahmad Ahmad. Proche de Gianni Infantino, le patron canadien de la CONCACAF n’hésite pas à exprimer des positions tranchées, cherchant à faire bouger les lignes tout en défendant les intérêts de sa confédération.

Lors d’une interview accordée dernièrement à l’Associated Press, Victor Montagliani a tout d’abord fait part de sa volonté de qualifier automatiquement le Mexique, le Canada et les Etats-Unis pour la Coupe du Monde 2026 si les trois pays venaient à obtenir l’organisation de la Coupe du Monde.

« Je ne pense pas qu’il faut dicter la manière dans une confédération attribue ses places concernant l’organisation de l’événement. Cette décision appartient à la FIFA » a tout de même tempéré Victor Montagliani. Mais le dirigeant de la CONCACAF compte se battre pour obtenir trois tickets directs pour la compétition si les trois pays nord-américains venaient à organiser l’édition 2026 du Mondial.

Pour le moment, les fédérations des trois pays n’ont pas réalisé d’annonce officielle au sujet d’une candidature commune pour le Mondial 2026. Le contexte géopolitique actuel – notamment les tensions entre l’administration Trump et le pouvoir exécutif mexicain – ne favorise pas l’avancée du dossier.

Toutefois, les fédérations concernées attendent en premier lieu les annonces de la FIFA concernant les modalités d’attribution, qui devraient intervenir au mois de mai prochain. Gianni Infantino a néanmoins affirmé son souhait de favoriser les offres multi-nations afin de répondre à l’élargissement du format du tournoi.

CONCACAF : la Gold Cup est menacée !

Outre le Mondial 2026, Victor Montagliani s’est également exprimé au sujet de la Gold Cup. Cette compétition, organisée tous les deux ans, et réunissant les meilleures sélections de la zone CONCACAF, est clairement menacée de disparition.

Lors de son intervention, le nouveau dirigeant de la CONCACAF plaide clairement pour l’organisation d’une compétition réunissant les meilleures sélections de tout le continent américain, à l’image de la Copa America Centenario organisée à l’été 2016. Une compétition qui a connu un très grand succès populaire.

Le nouveau dirigeant de la CONCACAF aurait d’ailleurs entamé des discussions avec ses homologues du CONMEBOL pour organiser une nouvelle édition du tournoi à l’horizon 2020. Une compétition qui pourrait être à nouveau hébergée aux Etats-Unis.

En cas d’organisation récurrente d’une Copa America au format élargi à tout le continent américain, Victor Montagliani n’hésiterait pas à mettre fin à la Gold Cup. « Avons-nous réellement besoin de la Gold Cup ? Cette compétition ne sert-elle pas juste à alourdir le calendrier des joueurs ? » a alors récemment exprimé le patron de la CONCACAF.

Néanmoins, la suppression de la Gold Cup n’est pas souhaitée par tous les membres de la CONCACAF. Les dirigeants des petites confédérations devraient se battre pour son maintien. D’ailleurs, des débats ont été ouverts dernièrement pour… agrandir le format de la compétition afin d’accueillir 16 sélections au lieu de 12. Une évolution qui pourrait contrecarrer les plans de Victor Montagliani…

Source photo à la Une : Flickr.com – CC BY 2.0

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer