Stratégie

Vers une délocalisation de la Gold Cup ?

Jeffrey Webb, nouveau président de la CONCACAF, souhaite délocaliser l’organisation de la Gold Cup afin de faire profiter des retombées économiques de la compétition à l’ensemble de la zone géographique couverte. Une rencontre doit avoir lieu entre les différentes fédérations affiliées à la CONCACAF pour discuter du projet…

Jeffrey Webb, élu en mai 2012 à la tête de la CONCACAF (Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes), souhaite délocaliser l’organisation de la Gold Cup. Depuis son élection, Jeffrey Webb veut mettre en place cette réforme mais le timing était trop concis pour pouvoir délocaliser l’édition 2013 de la compétition.

La Gold Cup est la compétition la plus importante de la zone CONCACAF. Créée en 1991 (sous sa forme actuelle), elle réunit tous les deux ans les meilleures équipes nationales de la zone géographique couverte par la CONCACAF. Elle est organisée lors des années impaires pour ne pas rentrer en conflit avec le calendrier de la Coupe du Monde.

Homologue de l’Euro organisée par l’UEFA, la Gold Cup réunit à chaque édition 12 formations. Les trois équipes nationales nord-américaines (Etats-Unis, Mexique, Canada) sont qualifiées d’office pour la compétition. Cinq billets sont attribués aux meilleures sélections nationales de l’Union Centre-Américaine de Football qui se qualifient par le biais de la Coupe d’Amérique Centrale. Quatre autres places sont octroyées aux sélections de l’Union Caribéenne de football dont la phase de qualification se dispute au sein de la Coupe Caribéenne des Nations. Par le passé, la CONCACAF a déjà invité certaines nations sud-américaines à disputer la compétition (Brésil, Colombie…) afin de développer la notoriété de la Gold Cup.

Depuis sa création en 1991, toutes les éditions de la Gold Cup se sont déroulées sur le sol des Etats-Unis. Seules les éditions 1993 et 2003 de la compétition ont vu des matchs être disputés en dehors du territoire américain : la compétition était alors organisée conjointement par le Mexique et les Etats-Unis.

Jeffrey Webb veut réformer la compétition

« Je ne pense pas que la Gold Cup doit être systématiquement organisée au sein d’un même pays » a déclaré Jeffrey Webb lors d’une réunion de la CONCACAF en compagnie des différents présidents de fédération. « Il s’agit de la compétition la plus importante de la zone géographique et chaque pays doit être capable de recevoir cet événement » a ajouté le patron de la CONCACAF.

Jeffrey Webb

Jeffrey Webb souhaite complètement réformer le fonctionnement de la CONCACAF pour donner plus de poids aux fédérations d’Amérique Centrale et des Caraïbes.

Président de la Fédération de Football des Iles Caïmans depuis 1991, Jeffrey Webb a également piloté pendant de nombreuses années le comité stratégique de l’organisation de la Coupe du Monde au sein de la FIFA. Il a notamment travaillé sur les dossiers français (1998), coréen/japonais (2002), allemand (2006) et sud-africain (2010). Au cours de sa carrière, il a également été président du club local des Strikers FC, aux Iles Caïmans.

Ainsi, tout au long de son parcours, Jeffrey Webb a exercé des missions liées au développement du football au sein des Caraïbes. Sensible à cet aspect, il souhaite mettre en œuvre lors de son mandat au sein de la CONCACAF un ensemble de mesures visant à corriger les relations asymétriques entre les trois grands sous-ensembles de la zone (Amérique du Nord, Amérique Centrale, Caraïbes).

La délocalisation de l’organisation de la Gold Cup ne devrait constituer qu’une première étape visant à équilibrer les relations et les retombées financières entre les nations de l’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbes. Après cette première étape, Jeffrey Webb souhaiterait également réformer le système des qualifications aujourd’hui très favorables aux nations nord-américaines qualifiées d’office pour la phase finale de la compétition.

Les grandes réformes structurelles entreprises par Jeffrey Webb, combinées à une multiplication des actions de terrain visant à promouvoir la formation et la pratique du football, doivent permettre à long terme de faire émerger de nouveaux candidats crédibles à la victoire en Gold Cup. Jusqu’à présent seules les nations nord-américaines ont remporté le trophée. Cependant, pour mener son plan jusqu’à son terme, Jeffrey Webb devra convaincre les nations nord-américaines de l’intérêt d’un développement global du football au sein de la région.  Les travaux courageux entrepris par le plus jeune président d’une institution régionale rattachée à la FIFA seront à suivre avec grand intérêt…

Google Plus

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer