Marketing

Vitton 44 veut cesser ses activités de sponsoring au sein du championnat brésilien

Englué dans une très sévère crise économique, le Brésil peine actuellement à sortir la tête de l’eau. Ce contexte difficile commence bien évidemment à rejaillir sur le secteur footballistique, avec d’importantes entreprises brésiliennes qui cherchent à se désengager de leurs activités de sponsoring…

Rentré dans une sévère récession en 2015, le Brésil traverse actuellement une véritable crise économique doublée d’une crise politique liée à des affaires de corruption. Ce contexte particulier affecte tous les agents économiques du pays, qui cherchent par tous les moyens à réaliser des économies pour survivre dans un climat de ralentissement général.

C’est notamment le cas de l’entreprise de boissons énergétiques, Vitton 44, principal sponsor des équipes de football professionnel de l’Etat de Rio, qui souhaite impérativement se désengager de toute activité footballistique en cette année 2016 afin d’accélérer son plan d’économies. Il s’agit alors d’une très grande perte pour le football brésilien : cette société a investi plus de 142,9 M R$ soit 32,61 M€ en sponsoring des équipes professionnelles de Rio au cours des 6 derniers exercices.

Encore engagé avec les clubs de Fluminense et de Vasco da Gama en cette année 2016, le patron de Vitton 44, Neville Proa, cherche actuellement à trouver une solution à l’amiable pour pouvoir rompre par anticipation ses engagements. Cela ne sera pas chose aisée car la société de boissons énergétiques s’était engagée à débourser respectivement 23 M R$ et 11 M R$ pour afficher sa marque commerciale Guaraviton sur les tenues officielles des deux clubs de Rio.

Néanmoins, les dirigeants des deux clubs de Rio sont prêts à rompre par anticipation leur contrat sans demander de dédommagements particuliers. En revanche, les deux directions souhaitent que le patron de Vitton 44 règle ses dettes concernant le non-paiement des engagements financiers sur l’année 2015. Neville Proa, via sa société Vitton 44, doit notamment 5 M R$ à Fluminense, 4 M R$ à Flamengo, 4 M R$ au Maracaña et 1,5 M R$ à Vasco da Gama concernant les activités de sponsoring de 2015.

Pour expliquer ce désengagement soudain alors qu’il n’a cessé d’accroître ses investissements au cours des derniers exercices, Neville Proa évoque évidemment le contexte économique et n’hésite pas à charger lourdement le gouvernement brésilien, pointant ses responsabilités dans la crise actuellement traversée par le pays. « Personne ne peut vivre actuellement au Brésil. La situation est chaotique » indique alors le dirigeant de Vitton 44 qui s’est depuis installé aux Etats-Unis. Les clubs de Rio vont devoir se passer dans les années à venir des millions de R$ investis par Vitton 44 dans le sponsoring maillot des différentes équipes de la province…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Fluminense Football Club (Facebook)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer