Stratégie

Comment la Ligue 1 compte asseoir son développement sur l’innovation technologique ?

partenariat-lfp-le-tremplin

La Ligue de Football Professionnel, par l’intermédiaire de son nouveau Directeur Général Exécutif Didier Quillot, a officialisé hier la prolongation de son contrat de partenariat avec Le Tremplin, incubateur réunissant les entreprises innovantes de l’industrie sportive. Une signature qui illustre la volonté du football professionnel français d’intégrer les innovations issues des start-ups françaises pour accroître son développement. Décryptage…

La LFP a annoncé hier la prolongation de son partenariat avec le Tremplin, incubateur réunissant un réseau de start-ups dédiées à l’innovation dans l’industrie sportive. Partenaire depuis le lancement du projet en 2015 à l’initiative de PARIS&CO, la LFP continuera à soutenir les entreprises participant à cette initiative.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




A l’occasion de cette prolongation, Didier Quillot, Directeur Général de la LFP, s’est rendu au stade Jean Bouin où sont installées les différentes start-ups participant au programme. Il a notamment eu l’occasion d’échanger avec plusieurs sociétés du domaine de la gestion des contrats sportifs (Sports Décisions), de la restauration intrastade (Digifood), de la billetterie (Seaters, Tech4Team) ou encore de l’animation numérique (YPPA).

Concernant les termes du partenariat, la LFP participera à nouveau au jury de sélection des start-ups afin d’y intégrer les jeunes entreprises affichant le meilleur potentiel de développement. La Ligue se chargera également de mettre en relation les différentes entreprises avec les décideurs des clubs de L1 et L2. Lors des saisons précédentes, le partenariat a déjà donné lieu à des opérations concrètes : la LFP a notamment travaillé avec la société Tech4Team concernant son offre de billetterie pour la finale de la Coupe de la Ligue 2016.

 « A travers son travail de benchmark et de conseils auprès des clubs, la LFP est en veille permanente pour apporter des solutions innovantes aux clubs de Ligue 1 et de Domino’s Ligue 2. Grâce à ce partenariat, nous aidons les start-ups à se mettre en relation avec nos clubs dans des secteurs aussi variés que la billetterie, l’expérience spectateurs ou encore la data au service des staffs sportifs et administratifs des clubs. Au travers des exemples que nous avons pu étudier aujourd’hui, on voit bien à l’évidence qu’il y a des opportunités très intéressantes pour nos clubs » a alors indiqué Didier Quillot lors de l’officialisation du partenariat.

La prolongation de cet accord prend tout son sens à l’heure où le nouveau Directeur Général de la LFP cherche à moderniser le football professionnel français, en développant notamment le marketing des stades et l’expérience spectateur. De nombreuses pépites du Tremplin proposent des solutions permettant aux clubs de L1 et de Domino’s Ligue 2 d’innover dans ces secteurs. Des innovations qui peuvent être mises en place d’autant plus facilement car de réels progrès ont été réalisés au sein des enceintes françaises en termes de connectivité au cours des derniers mois, notamment grâce à l’organisation de l’EURO 2016.

Certains clubs de L1 nouent des collaborations locales avec des entreprises technologiques

Si les initiatives de la LFP à l’attention du Tremplin sont très appréciées par les clubs de L1 et L2, certains dirigeants vont encore plus loin en nouant de solides relations auprès de leur communauté numérique locale. C’est notamment le cas de l’OGC Nice qui a signé l’an dernier un important partenariat avec Nice Start(s) Up, entité réunissant les meilleures pépites technologiques de l’environnement azuréen.

« Nous sommes partis d’un constat selon lequel le monde numérique azuréen avait autant à nous apporter que nous pouvions lui apporter. Ainsi est né ce partenariat, avec la spontanéité qui sied si bien à ce secteur d’activité. Nous avons des problématiques qui peuvent être résolues par des entreprises locales, elles ont besoin d’exposition pour se développer : nos intérêts convergent » nous avait alors confié à l’époque Jean-Pierre Rivère, lors d’un entretien exclusif accordé à Ecofoot.fr. Un partenariat qui avait débouché sur de nombreuses activations innovantes, avec la mise en place d’un service de covoiturage avec la société Wever ou encore une collaboration initiée avec MyCoach Football.

Clairement, le football professionnel français compte s’appuyer sur les développements mis au point par le secteur technologique français pour assurer sa croissance lors des saisons à venir. Et le dynamisme manifesté par l’écosystème technologique français pourrait aider le football professionnel hexagonal à gagner en compétitivité face à ses principaux concurrents européens…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © LFP.fr

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer