Economie dncg dossier sc bastia

Publié le 1 juillet, 2015 | par Anthony Alyce

La DNCG s’attaque au cas du SC Bastia

Quelques jours après avoir prononcé une relégation administrative à l’encontre de l’ESTAC, c’est au tour du SC Bastia de subir les foudres de la DNCG. A l’image du club aubois, la formation corse est rétrogradée administrativement à cause d’un déficit budgétaire. La direction du club bastiais a fait appel de la décision…

Les membres de la DNCG devraient à nouveau avoir les oreilles qui sifflent au cours de cette période estivale. Un an après les incroyables affaires Luzenac AP et RC Lens, le gendarme financier ouvre deux nouveaux feuilletons estivaux avec les cas de l’ESTAC et du SC Bastia.

Hier, le club corse a reçu la notification de sa rétrogradation administrative en Ligue 2 faute de garantie bancaire. La direction s’est empressée de saisir la commission d’appel et a publiquement communiqué sur ses supports digitaux.

D’après l’annonce faite par le club, la DNCG reproche au SC Bastia un trou financier de l’ordre de 1,3 M€ qui n’a pour le moment pas été comblé. Et malgré l’envoi d’une promesse de vente concernant le transfert de Ryad Boudebouz à Montpellier, le gendarme financier souhaite que le flux financier soit réellement affecté vers les comptes du SC Bastia afin de prendre en considération cette garantie.

Le cas du SC Bastia sera-t-il facilement réglé ?

Toujours d’après les informations étayées par la direction corse, le Sporting s’est mis d’accord avec le MHSC sur le transfert de Ryad Boudebouz à hauteur de 1,7 M€. Une somme qui permet largement d’éponger le déficit opérationnel de la saison dernière. Néanmoins, le transfert n’est toujours pas officiellement acté. Le joueur doit encore se mettre d’accord sur ses conditions contractuelles avec le MHSC. Un élément qui a conduit la DNCG à ne pas comptabiliser cette transaction comme garantie financière.

transfert Boudebouz mhsc

La vente de Boudebouz au MHSC doit permettre au SC Bastia de combler son déficit opérationnel de la saison 2014-15

Néanmoins, la situation du SC Bastia devrait être réglée en appel. Entre temps, le club aura le temps de conclure définitivement le mouvement du joueur au MHSC. Cela devrait en revanche provoquer un contretemps dans la stratégie de recrutement du club qui cherche activement à enrôler un gardien de but après la fin du prêt d’Alphonse Aréola.

Ce type de situation n’est pas nouveau pour le SC Bastia depuis son retour en Ligue 1. Lors de chaque exercice, le club corse présente un déficit opérationnel. Lors de la saison 2012-13, il s’élevait à hauteur de 1,5 M€ et en 2013-14, il se situait à 3,2 M€. Le club était alors contraint de céder ses meilleurs éléments pour combler le déficit budgétaire. Mais cette saison, la DNCG a été plus tatillon sur le timing des ventes à l’image de la décision rendue dans le dossier troyen…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 


A propos du contributeur / de la contributrice

Spécialiste des problématiques sport-business, j'interviens régulièrement pour différents médias sur des sujets liés à l'économie du football. Entrepreneur & Fondateur d'Ecofoot.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Back to Top ↑