Droits TV

Quelle est la répartition 2014-15 des droits TV de Bundesliga ?

Possédant un très lourd retard au niveau des recettes télévisuelles par rapport aux autres championnats majeurs européens au début de la décennie, la Bundesliga refait peu à peu surface grâce notamment à l’inflation de ses droits internationaux. Néanmoins, les grands clubs allemands sont encore très loin de percevoir les recettes des formations de Premier League. Explications…

D’après les informations communiquées dernièrement par Kicker, les 18 clubs de Bundesliga ont partagé une enveloppe télévisuelle de 579,4 M€ pour l’édition 2014-15 du championnat allemand. Cela constitue une forte progression par rapport à la saison 2013-14 où les différents clubs avaient seulement perçu 495 M€. Une hausse qui est essentiellement due aux droits TV internationaux qui devraient poursuivre leur ascension pour atteindre une somme supérieure à 150 M€ par saison à partir de la période 2015-16.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Cette hausse des droits TV fait évidemment les affaires du Bayern Munich. Alors qu’il avait seulement perçu un peu moins de 37 M€ pour son titre de Bundesliga en 2014, le club bavarois a reçu à l’issue de la saison 2014-15 des recettes télévisuelles à hauteur de 50,6 M€ pour sa participation au championnat allemand. Une jolie augmentation qui contribuera à la croissance du chiffre d’affaires de la formation munichoise.

De façon plus surprenante, le Borussia Dortmund occupe le deuxième rang des recettes télévisuelles de Bundesliga avec des revenus à hauteur de 42,6 M€. Pourtant, le club de la Ruhr a connu une saison décevante avec une première partie de saison catastrophique terminant l’année civile 2014 dans la zone de relégation.

Malgré une décevante 7ème place finale, le Borussia Dortmund maintient son deuxième rang au classement des recettes télévisuelles grâce au mode de calcul de distribution des droits TV entrepris par la DFL. En effet, la ligue allemande tient compte des résultats des quatre dernières saisons (en incluant l’exercice achevé) pour réaliser la répartition. Un système de points avec pondération est attribué aux différents clubs afin d’établir un classement donnant lieu aux dotations TV. La saison écoulée (2014-15) compte pour 40% du barème, la saison précédente (2013-14) pour 30%, la saison d’avant (2012-13) pour 20% et 10% pour la dernière saison (2012-13) prise en compte dans l’établissement du classement. Principal adversaire du Bayern au cours des dernières saisons, le Borussia est ainsi parvenu à conserver sa deuxième place malgré un exercice 2014-15 raté.

droits tv borussia dortmund

Le Borussia Dortmund de Pierre Emerick Aubameyang maintient sa deuxième place au classement des droits TV malgré un exercice 2014-15 décevant

La Bundesliga adopte une distribution plutôt égalitaire

Via ce mode de calcul, le grand perdant à court terme est le VfL Wolfsburg. Dauphin brillant du Bayern Munich lors de la saison 2014-15, le club de l’international belge Kevin De Bruyne n’a perçu que le 7ème revenu télévisuel du championnat avec une somme de 35,2 M€. Néanmoins, en maintenant des performances sportives de ce calibre, le club propriété de Volkswagen devrait rapidement se rapprocher de la barre des 45 M€ de revenus TV nationaux. Sans oublier qu’il aura accès à partir de la saison prochaine à la manne financière de la C1.

Enfin, le dernier du classement des droits TV, le SC Paderborn, a perçu un revenu de l’ordre de 19,9 M€. Hors Premier League, qui évolue sur une autre planète en termes de droits TV, il s’agit du montant le plus élevé pour un dernier du classement des recettes télévisuelles au sein d’un championnat européen. En France, par exemple, le FC Metz a perçu une enveloppe de 11,9 M€ alors qu’en Serie A, Empoli a reçu 17,9 M€ de recettes télévisuelles.

Toujours à l’exception de la Premier League, la Bundesliga possède le coefficient d’inégalité télévisuelle le plus petit des championnats majeurs européens. Ainsi, le Bayern n’a perçu que 2,5 fois plus de recettes TV que le SC Paderborn. Un modèle qui s’oppose complètement à celui de la Liga BBVA où le FC Barcelone a reçu un revenu télévisuel 11 fois plus élevé que celui d’Eibar. Néanmoins, le mode de répartition évoluera dès la saison 2015-16 en Espagne avec l’entrée en vigueur de la mutualisation de la commercialisation des droits TV de Liga BBVA.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer