Droits TV

Le championnat de Chinese Super League signe un contrat TV record

Alors que le gouvernement chinois a fait du développement de la pratique du football l’une de ses priorités, le championnat local de Chinese Super League continue à se structurer économiquement. Après l’arrivée de gros acteurs permettant de financer des recrutements ambitieux, ce sont désormais les opérateurs de droits TV qui s’intéressent à la compétition. Explications…

Le championnat de Chinese Super League sera-t-il le nouvel eldorado des footballeurs professionnels ? Après une première tentative avortée avec notamment les arrivées de Didier Drogba, Nicolas Anelka ou encore Seydou Keïta au sein du championnat, de nouvelles vagues de joueurs payés au prix fort devraient se succéder de façon durable lors des années à venir. Cet été, le club de Shanghai Shenhua n’a d’ailleurs pas hésité à débourser 16 M€ pour recruter l’avant-centre international sénégalais Demba Ba en provenance de Besiktas.

Une conjoncture favorable liée à la volonté du gouvernement central de promouvoir le football au sein du pays aide fortement les clubs de Chinese Super League à se structurer économiquement. Après l’arrivée des investisseurs à l’image du numéro un national de l’e-commerce, Alibaba.com, auprès de Guangzhou Evergrande ; c’est désormais au tour des opérateurs TV de s’intéresser fortement à ce championnat.

jack ma evergrande

En juin 2014, Alibaba.com a acquis 50% du capital social de Guangzhou Evergrande contre un investissement de 140 M€

Un accroissement de l’intérêt qui s’est concrétisé par la signature cette semaine du plus gros contrat de droits sportifs jamais réalisé en Chine. Le groupe Ti’ao Power a ainsi accepté de débourser 1,25 milliard de dollars pour acquérir les droits domestiques du championnat de Chinese Super League lors des 5 prochaines saisons. Le championnat percevra donc 250 M$ par saison de recettes télévisuelles jusqu’en 2020.

Face à la concurrence interne, Ti’ao Power a décidé de frapper un grand coup pour pouvoir remporter l’exclusivité de la diffusion. Le groupe national CCTV ainsi que les nouveaux médias Tencent Sports, Sina Sports et LeTV étaient également intéressés par la récupération de certains lots. Au final, la somme déboursée par Ti’ao Power est supérieure au milliard de dollars versés par le groupe Super Sports pour acquérir les droits TV chinois de la Premier League anglaise sur la période 2013-19.

Clairement,  Ti’ao Power a pris un gros risque en misant une telle somme sur un championnat qui ne parvient pas encore à rassembler les foules en Chine. Néanmoins, le groupe média compte sur l’appui du gouvernement chinois et des grosses entreprises du pays pour investir lourdement dans le développement de la Chinese Super League afin d’en faire un championnat majeur dans les années à venir. Grâce à cette nouvelle puissance économique, les clubs chinois pourront alors attirer durablement de grands joueurs, permettant de renforcer la popularité du championnat auprès des Chinois par rapport aux compétitions européennes. Un cercle vertueux sur lequel Ti’ao Power compte pour rentabiliser son conséquent investissement…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer