Economie

Comment SD Eibar stimule l’activité économique de son territoire ?

Evoluant au sein de l’élite espagnole depuis désormais deux saisons, le club d’Eibar SD réalise l’exploit de se maintenir avec brio en Liga BBVA alors qu’il évolue au sein d’un petit bassin démographique d’environ 30 000 habitants. Un maintien au sein de l’élite espagnole qui a de très importantes répercussions économiques sur son territoire. Explications…

Combien de temps durera le miracle SD Eibar en Liga BBVA ? Club d’une commune basque de 30 000 habitants évoluant au sein de l’élite espagnole depuis la saison 2014-15, SD Eibar est très bien parti pour connaître une troisième saison d’affiliée au plus haut niveau du football national. A 8 journées de la fin, le club occupe une brillante neuvième place avec 10  points d’avance sur la zone rouge !

Au-delà des excellents résultats sportifs, la présence du club au sein de l’élite génère un surplus d’activité non-négligeable pour la commune et sa région. Dernièrement, la direction du club a mené plusieurs études pour chiffrer précisément cet impact économique. Une évaluation qui a son importance à l’heure où le club négocie actuellement avec les pouvoirs publics une aide pour boucler le financement de la deuxième phase des travaux de modernisation de son enceinte d’Ipurua, qui ne répond pas encore complètement aux normes fixées par la ligue espagnole notamment en termes de capacité.

Les résultats des différentes études ont été présentés hier lors d’une conférence de presse réunissant Alex Aranzábal, président d’Eibar SD, Juan Ángel Balbas, directeur général de l’institut Debegesa et Miguel Angel Fontán, directeur exécutif de Kantar Media Espagne. En premier lieu, Alex Aranzábal a tenu à souligner l’impact direct généré par la présence du club au plus haut niveau en termes d’emploi et de rentrées fiscales pour la région.

 

D’un point de vue fiscal, les études montrent que le club d’Eibar SD devrait débourser une enveloppe estimée à 16,8 M€ concernant l’exercice 2016-17 ! Un montant qui a complètement explosé depuis la saison 2013-14 lors de laquelle Eibar SD avait alors contribué fiscalement à hauteur de 1,5 M€. « SD Eibar est devenu une entreprise importante qui contribue de façon non-négligeable aux rentrées financières de la région » a alors précisé Alex Aranzábal.

En termes d’emploi, l’impact est également non-négligeable. Avec la montée au sein de l’élite espagnole, Eibar SD a dû renforcer ses différents services afin de survivre dans un environnement bien plus compétitif. Alors que le club comptait 40 employés lors de la saison 2012-13, SD Eibar emploie désormais 94 collaborateurs lors de cet exercice 2015-16 ! Une hausse des effectifs qui s’est produite dans un contexte particulier, au sein duquel l’économie espagnole était toujours grippée par la crise financière…

Outre l’impact direct exercé sur les emplois et la fiscalité, la présence d’Eibar SD au sein de l’élite stimule également l’activité touristique locale de façon très significative d’après l’étude dévoilée par Debegesa. « A travers la présence d’Eibar SD au sein de l’élite du football espagnol, nous observons une croissance significative l’activité commerciale en ville, des agences de voyages (notamment pour les déplacements de supporters), du secteur hôtelier ou encore des transports urbains dont notamment les taxis » a alors commenté Juan Angel Balbas. L’impact additionnel suscité par le club serait de 3,5 M€ par an d’après les calculs réalisés par le directeur de l’institut Debegesa.

Enfin, Eibar SD offre une exposition médiatique incroyable à sa petite commune. D’ailleurs, l’ensemble des espaces publicitaires du club sont valorisés à hauteur de 34,2 M€ par exercice d’après l’étude menée par Kantar Media. Un chiffre qui coïncide avec une autre enquête réalisée par Repucom : 5% des Espagnols placent Eibar parmi l’une des trois équipes qu’ils préfèrent. L’histoire d’Eibar SD, club d’une petite commune essayant de survivre dans le milieu hostile de la Liga, a largement fédéré au-delà de ses frontières régionales dans un pays où, pourtant, le poids des rivalités entre autonomies est très important !

Espérons désormais que tous les arguments exposés par la direction d’Eibar SD aident le club à recevoir des appuis financiers plus importants de la part des élus locaux afin qu’il puisse poursuivre le travail de modernisation de ses infrastructures…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © SD Eibar (Facebook)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer