Economie

Elche CF traverse une grave crise financière

Alors que les résultats sportifs ne sont pas au rendez-vous, le club de Liga BBVA Elche CF traverse en même temps une grave crise financière qui pourrait conduire à la faillite du club. La direction du club a demandé de l’aide à l’autonomie de Valence qui n’a pour le moment pas répondu favorablement à la sollicitation…

Promu en Liga BBVA lors de la saison 2013-14, de nombreux spécialistes du football ibérique ne donnaient pas cher de la peau d’Elche CF. Contre toute attente, le club de la province d’Alicante est parvenu à s’en sortir en décrochant une honorable 16ème place à l’issue de la saison.

Si les résultats sportifs ont été à la hauteur des ambitions, le bilan financier du club a en revanche été plus douloureux. Au cours de l’exercice 2013-14, la direction a dévoilé un résultat net déficitaire de l’ordre de 8,321 M€. Un résultat qui représente une très mauvaise nouvelle pour un club déjà lourdement endetté.

Alors que les revenus du club ont largement progressé grâce à l’accession en Liga BBVA, les charges ont grimpé encore plus rapidement. Ainsi, durant la saison 2013-14, la formation d’Elche CF a généré un revenu de 25,7 M€. Plus des deux tiers de cette somme provient de son accord de droits TV signé avec Mediapro qui a rapporté au club 17,8 M€. Elche CF n’a pas réellement profité de l’exposition médiatique offerte par la Liga BBVA pour accroitre ses autres sources de revenus. Ainsi, la billetterie et les revenus commerciaux ont représenté seulement 5,3 M€ de recettes.

La direction d’Elche CF demande de l’aide aux pouvoirs publics

Le niveau de recettes généré par le club d’Elche CF lors de la saison 2013-14 ne lui permet pas de supporter l’ensemble de ses charges sans engendrer un lourd passif. Ainsi, Elche a dû supporter une masse salariale supérieure à 20 M€, représentant près de 80% des recettes du club. En plus de cela, Elche CF a présenté une balance des transferts négative de l’ordre de 2,2 M€.

elche cf sources de revenus

Pour financer sa politique sportive, la direction d’Elche CF a été contrainte d’alourdir sa dette auprès des établissements bancaires. Malgré une prévision de 2 M€ de bénéfices pour l’exercice 2014-15, les établissements financiers ne souhaitent plus accorder de liberté au club et exigent le maintien de l’échéancier de remboursement préalablement établi. Ces derniers sont d’autant plus inquiets que le club se situe actuellement dans la zone de relégation.

Devant le durcissement de ton des établissements financiers, le club d’Elche CF se retrouve dans une situation difficile. Le club a notamment contracté deux emprunts de 9 M€ et 5 M€ au sein de deux établissements bancaires différents dont il n’arrive plus à rembourser les sommes demandées. En plus des deux emprunts, Elche CF a également une dette de près de 8,8 M€ contractée auprès de l’Agencia Trinutaria – organisme financier public – afin de pouvoir payer ses salariés. Elche CF possède une dette globale avoisinant 23 M€.

Face à une situation de plus en plus difficile, le président du club, José Sepulcre, a demandé officiellement une aide financière à l’autonomie de Valence. Il espère notamment que l’Instituto Valenciano de Finanzas (IVF) – structure financière publique – viendra en aide au club. Dans sa requête, le président possède le soutien de nombreux élus locaux.

Pour mettre la pression sur l’autonomie, José Sepulcre n’hésite pas à mentionner l’appui d’IVF accordé au club de Valencia CF quand ce dernier était en difficulté économique en 2012. En effet, l’autonomie était intervenue pour rééchelonner la dette du club envers l’établissement bancaire Bankia tout en intégrant temporairement le capital social du club afin de permettre à Valencia CF d’enregistrer une rentrée d’argent frais.

Pour le moment, les responsables de l’autonomie n’ont pas réagi aux demandes du dirigeant d’Elche CF. Mais, avec une conjoncture économique difficile, il est peu probable que l’autonomie vienne en aide à un club qui ne possède pas un potentiel de développement économique important. L’avenir du petit club de la province d’Alicante ne s’annonce pas vraiment radieux…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer