Economie

Emirates devient le partenaire de naming de la FA Cup

Plus vieille compétition footballistique, la Coupe d’Angleterre nommée FA Cup a enfin retrouvé un partenaire de naming depuis le retrait de Budweiser à la fin de la saison dernière. La compagnie aérienne Emirates s’est engagée auprès de la fédération anglaise. Explications…

Alors que la FA Cup est restée une saison sans sponsor titre, elle renouera avec un partenariat commercial majeur à partir de la saison prochaine. En effet, la compagnie aérienne Emirates devrait signer un partenariat de 3 ans avec la fédération anglaise concernant le sponsoring de la compétition.

D’après les informations divulguées par la presse britannique, Emirates a accepté de débourser 30 M£ sur l’ensemble de la période pour s’adjuger les droits. Il s’agit d’une jolie opération commerciale pour la fédération anglaise, chargée de l’organisation de la FA Cup. La compétition sera alors renommée Emirates FA Cup lors des trois prochaines saisons.

Si ce partenariat constitue une belle opération financière pour la fédération anglaise, certains s’opposent néanmoins à cette transaction, estimant que la vente des droits de naming nuit au charme de la compétition. Greg Dyke, patron de la fédération anglaise, a tenu à rassurer tout son monde en indiquant comment serait utilisée la manne financière apportée par Emirates.

« La grande majorité des fonds reçus sera investie dans le développement d’infrastructures footballistiques dont le pays a fortement besoin. Nouveaux terrains, éducateurs et développement de pelouses permettant de supporter tout type de météo seront les priorités. Il s’agit d’un domaine où nous sommes très en retard sur nos rivaux néerlandais et allemands » a alors indiqué le patron de la FA.

Greg Dyke

Greg Dyke défend fermement l’arrivée d’Emirates comme sponsor titre de la FA Cup

Très critique à l’égard de la politique de Richard Scudamore menée en Premier League et qui favorise tous les aspects foot-business dont le libéralisme à outrance d’après ses dires, Greg Dyke pourrait se sentir mal à l’aise concernant la conclusion de cet accord de naming. Il n’en est rien et ce dernier a défendu fermement l’arrivée de la compagnie aérienne en tant que sponsor titre, n’hésitant pas à sous-entendre l’entretien d’un conservatisme exacerbé du côté des opposants. « Je pense que ceux qui s’opposent à ce deal sont les mêmes personnes qui sont nostalgiques des coups d’envoi à 3h. Mais le monde change. La raison pour laquelle nous avons repoussé le coup d’envoi à 5h30 est due au fait qu’il s’agit du meilleur horaire pour favoriser la visibilité de la compétition » a alors déclaré le patron de la FA.

Si l’émergence d’un foot-business où la loi du marché dicte certaines décisions stratégiques de la Premier League gêne Greg Dyke, les investissements opérés par de grands groupes mondiaux au sein des compétitions organisées par la FA ne posent aucun problème au boss de la fédération anglaise. Une contradiction que les patrons de clubs de Premier League se feront une joie de lui rappeler en cas de nouvelles propositions de réformes concernant l’élite du football anglais.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer