Economie

L’ESTAC, nouvelle victime de la DNCG ?

Selon les informations dévoilées aujourd’hui par Le Parisien, la DNCG devrait officiellement notifier à l’ESTAC sa rétrogradation en Ligue 2 en raison d’un passif financier important. Du côté de la direction auboise, on ne s’inquiète pas de cette décision car le club aurait entre-temps trouvé les fonds nécessaires pour combler les déficits. Explications…

Les supporters aubois risquent d’être inquiets lors des prochains jours. D’après les informations relayées par Le Parisien, la DNCG s’apprête à notifier la rétrogradation administrative en Ligue 2 de l’ESTAC en raison d’un passif financier à hauteur de 5 M€. Un déficit important qui correspond au quart du budget 2015-16 présenté par la direction lors de son oral devant le gendarme financier.

La direction de l’ESTAC a immédiatement réagi suite aux informations révélées par Le Parisien. Via un communiqué publié sur le site officiel, le président Daniel Masoni s’est montré rassurant tout en indiquant qu’il tiendrait une conférence de presse samedi matin pour donner plus de détails sur la situation. Néanmoins, ce dernier a également tenu à préciser que, pour le moment, il a juste reçu une notification orale de l’avis défavorable prononcé par la DNCG.

Si les détails seront communiqués demain matin, Daniel Masoni a quand même déjà donné quelques éléments d’explication concernant la décision de la DNCG. « Les raisons de cette décision défavorable sont essentiellement liées à un décalage dans la concrétisation d’éléments financiers complémentaires, ces derniers n’ayant pu être présentés lors de notre audience du 17 juin dernier devant la DNCG » a ainsi indiqué le président de l’ESTAC.

L’ESTAC compte sur une transaction rapide pour équilibrer ses finances

D’après un complément d’informations apportées par Le Parisien, la DNCG n’aurait pas pris en compte les potentielles transactions que l’ESTAC souhaite faire avant le 30 juin afin d’équilibrer l’exercice 2014-15. En plus de cette non-prise en considération, le club était toujours en attente lors de son passage le 17 juin devant la DNCG de l’indemnité de transfert que devait le club de Palerme au sujet du transfert de Granddi Ngoyi. Une somme, qui se situerait autour du million d’euros, qui a depuis été récupéré par le club aubois.

furlan estac

Jean-Marc Furlan sera présent lors de la conférence de presse organisée samedi matin par son président Daniel Masoni

Clairement, l’ESTAC compte également sur la cession de son avant-centre international espoir Corentin Jean afin d’équilibrer son bilan financier. Des négociations seraient actuellement en cours avec l’AS Monaco autour d’une indemnité de transfert de 4 M€. Le joueur pourrait même être prêté dans la foulée à l’ESTAC pour une saison supplémentaire.

L’ESTAC compte bien faire appel de la décision de la DNCG dès réception de la notification de sa relégation administrative afin d’apporter les nouveaux éléments financiers. Néanmoins, le club a intérêt à boucler d’ici là le transfert de Corentin Jean afin d’apporter les garanties financières satisfaisantes. Lors de l’exercice 2013-14, le club avait également présenté un déficit d’exploitation de 4,1 M€. Mais le club aubois s’était rapidement séparé d’éléments à hauteur de 4,5 M€ permettant de boucher le déséquilibre sans subir les foudres de la DNCG. Cette fois-ci, le club n’épargnera pas une frayeur à ses supporters…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer