Economie

Comment l’ESTAC est parvenu à attirer un investisseur américain ?

En cette période de fortes turbulences actionnariales, un club français va changer de propriétaire dans les semaines à venir. Un fonds d’investissements américain, mené par Gary Allen, devrait prendre possession de 100% du capital social de l’ESTAC avant le 15 septembre prochain. Explications…

Alors que tous les projecteurs en France sont actuellement focalisés sur la vente de l’Olympique de Marseille, un autre club professionnel a créé la surprise hier soir. Le président de l’ESTAC, Daniel Masoni, a tenu une conférence de presse pour annoncer la cession imminente du club troyen à un fonds d’investissement américain. Ce fonds va acquérir 100% du capital social du club d’ici le 15 septembre prochain, en rachetant 85% des actions détenues par Daniel Masoni ainsi que l’ensemble des parts détenus par les actionnaires minoritaires.

Ce groupe américain, mené par Gary Allen, ne s’est pas encore exprimé au sujet de cette opération. En revanche, le businessman américain sera présent lors du rendez-vous de l’ESTAC devant la DNCG mercredi prochain. Ayant fait fortune en commercialisant des produits manufacturés dans le secteur de la décoration d’intérieur, Gary Allen s’investit également depuis de nombreuses années dans le domaine sportif. Son frère, Mark Allen, a notamment été six fois champion du monde d’Ironman. Il est également propriétaire de la formation de Spartmans FC, basée à Portland et évoluant en NPSL (D4 américaine). Un club qui est basé sur la formation des jeunes, possédant une académie réunissant lors de chaque saison près de 2 000 jeunes talents.

Pourquoi ce fonds américain a-t-il décidé de racheter l’ESTAC ?

Quel est le projet de Gary Allen pour l’ESTAC et pourquoi avoir investi dans le club de Troyes ? Pour le moment, les questions restent en suspens. L’homme d’affaires américain devrait prendre la parole publiquement une fois la transaction finalisée. Néanmoins, cet investissement dépasserait le cadre du football. Selon Gérard Menuel, adjoint à la Mairie de Troyes, et présent lors de la conférence de presse aux côtés de Daniel Masoni, Gary Allen aurait un projet dépassant la simple dimension sportive. Il prévoirait d’investir dans plusieurs projets, notamment immobiliers, au sein de l’agglomération troyenne. Le rachat du club permettrait alors à Allen de développer les activités de sa société en France, tout en possédant un point de chute à proximité de Paris.

Pour le moment, aucun prix de vente n’a été avancé par Daniel Masoni concernant cette transaction. Ce dernier a néanmoins assuré que les investisseurs minoritaires retrouveraient leur mise dans cette opération. Selon les informations dévoilées par le quotidien L’Equipe, le fonds américain devrait débourser une somme avoisinant 3 M€ pour racheter 100% des parts du club. Une somme qui, si elle était confirmée, constituerait une bonne affaire pour le groupe américain alors que le club génère structurellement des revenus opérationnels à hauteur de 12 M€ en L2 et possède un niveau d’endettement brut autour des 8 M€ au 30.06.2015.

Concernant les ambitions sportives de Gary Allen, les supporters devraient en savoir plus lors des semaines à venir. Mais dans l’immédiat, aucun choix sportif réalisé par l’actuelle direction, concernant notamment la désignation du nouvel entraîneur, n’a été remis en cause par le futur propriétaire américain.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © ESTAC.fr

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer