Economie

EURO 2016 : quelles sont les primes sportives distribuées aux sélections nationales ?

euro 2016 primes sportives uefa

Grâce à l’augmentation des revenus générés par le changement de format de la compétition, l’UEFA se montre généreuse à l’égard de nations participant à l’EURO 2016. La confédération européenne a défini un prizepool en hausse de plus de 53% par rapport à l’édition 2012. Décryptage…

Le parcours de l’Islande devrait rapporter une jolie cagnotte inattendue pour sa fédération. Ainsi, pour la première édition du tournoi à 24 équipes, l’UEFA a décidé de considérablement accroître l’enveloppe financière réservée aux primes sportives distribuées aux différentes sélections participant à l’EURO 2016.

Au total, la confédération européenne distribuera une somme de 301 M€ de primes sportives à l’ensemble des sélections participant au tournoi. Une enveloppe qui a enregistré une hausse de plus de 53% par rapport à l’édition 2012, au sein de laquelle les 16 formations participantes avaient reçu 196 M€. Un parcours sans faute au sein de l’EURO 2016 – parcours qui ne sera pas atteint lors de cette édition car aucune sélection n’est parvenue à remporter ses trois rencontres de la phase de poules – rapportera à la fédération concernée une prime de 27 M€. Un tel scénario permettait « seulement » de générer des primes à hauteur 23,5 M€ en 2012.

Dans le détail, l’UEFA a attribué une somme de 8 M€ à chacune des 24 équipes qualifiées pour la compétition. Durant la phase de poules, chaque victoire a rapporté 1 M€ et un match nul permettait aux deux sélections de récolter 500 000 €. Une participation aux huitièmes de finale entraîne une prime sportive de 1,5 M€. Une qualification en quart permet de cumuler une nouvelle enveloppe de 2,5 M€. Les quatre équipes atteignant les demi-finales recevront une prime additionnelle de 4 M€. Enfin, le finaliste malheureux récoltera 5 M€ alors que le vainqueur de la compétition offrira à sa fédération un montant supplémentaire de 8 M€ !

La Fédération Islandaise de Football déjà assurée d’empocher 14 M€ ?

Bien évidemment, une telle hausse des dotations sera financée par la croissance des recettes enregistrée par l’UEFA grâce à l’élargissement du format de compétition. Un nouveau format qui devrait permettre à la confédération européenne d’encaisser des revenus à hauteur de 1,9 milliard d’euros, constituant une progression de plus de 36% par rapport à l’édition 2012 organisée en Pologne et en Ukraine. Toutes les sources de revenus (droits TV, billetterie, recettes commerciales) sont concernées par cette croissance.

Ainsi, grâce à l’excellent parcours de sa sélection nationale, la fédération islandaise de football a déjà encaissé des primes à hauteur de 14 M€ ! Une belle somme qui lui permettra de poursuivre sa politique de développement, en finançant notamment la construction de terrains en indoor afin de favoriser la pratique du football au pays. Néanmoins, une bonne partie de cette somme sera également redistribuée aux joueurs, considérés comme des héros par tout un peuple fier de sa sélection nationale !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous abonner à notre compte Twitter


Source photo à la Une : © Ecofoot.fr

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer