Economie

EURO 2020 : le projet de l’Eurostadion verra-t-il le jour ?

projet eurostadion bruxelles euro 2020

Alors que l’enceinte bruxelloise doit être construite pour accueillir notamment des rencontres de l’Euro 2020, les élus locaux ont rencontré au cours des derniers mois de nombreuses oppositions au sujet du projet. Les nombreux recours mettent à mal l’édification de cette nouvelle enceinte qui doit être normalement livrée pour 2019. Décryptage…

Après avoir subi dans un premier temps l’opposition des dirigeants d’Anderlecht qui ne souhaitaient pas supporter un loyer déraisonnable pour exploiter la future enceinte bruxelloise ; c’est désormais au tour de certains élus belges de s’opposer au projet de l’Eurostadion initialement conçu pour pouvoir accueillir des rencontres de l’Euro 2020.

Cette nouvelle enceinte de 60 000 places assises, prévue sur le plateau de Heysel, est actuellement l’objet de fortes contestations parmi les élus bruxellois. Le député issu du parti écologiste Groen, Arnaud Verstraete, a décidé de lancer une procédure judiciaire à l’encontre de la région de Bruxelles afin de faire la lumière sur l’ensemble du montage financier imaginé pour la construction de l’Eurostadion.

Une frange d’élus belges conteste le manque de transparence autour du montage financier conclu dernièrement entre la ville de Bruxelles, futur propriétaire du stade et Ghelamco, futur constructeur et concessionnaire de l’enceinte. Un accord qui permettait initialement à la ville de déléguer la construction de l’enceinte à Ghelamco en échange d’une concession accordée sur l’exploitation du nouvel outil durant 99 ans. Un montage qui doit permettre de réduire les charges supportées par la sphère publique selon les diverses déclarations réalisées par les élus locaux.

L’Eurostadion sera-t-il disponible pour l’Euro 2020 ?

Néanmoins, d’après les informations révélées dernièrement par le Het Laatste Nieuws, la ville de Bruxelles, la région de Bruxelles et le gouvernement des Flandres s’apprêteraient à investir conjointement plus de 400 M€ pour concrétiser un tel projet. Une somme très importante alors que l’essentiel des recettes liées à l’exploitation de l’enceinte seront captées par le secteur privé. Anderlecht devrait bénéficier d’une hausse de ses recettes de billetterie. Et les loyers reversés par les différents utilisateurs de l’enceinte devraient normalement revenir à Ghelamco.

Le montant total supérieur à 400 M€ est néanmoins réfuté par certains hommes politiques soutenant le projet de construction de l’Eurostadion. Ces derniers estiment que certains coûts doivent plutôt être perçus comme des investissements à l’image de l’aménagement des places de parking, qui permettront aux collectivités de générer des revenus additionnels.

En attendant, les différents recours devraient impacter l’échéancier fixé concernant la livraison de cette nouvelle enceinte. Initialement, les collectivités locales envisageaient de démarrer les travaux au mois de juin prochain pour une inauguration en 2019. L’UEFA a dernièrement rappelé à le Belgique l’importance de tenir les délais afin de pouvoir accueillir des rencontres du prochain EURO. Affaire à suivre…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube

Articles populaires

To Top
Tweetez11
Partagez16
Partagez13

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer