Economie

Everton FC racheté par un consortium américain ?

Le club d’Everton FC pourrait passer sous pavillon américain en début d’année 2016. Un consortium possède actuellement une option exclusive de rachat qu’il peut lever à tout moment jusqu’au 31 janvier 2016. Un audit des comptes est actuellement mené pour estimer l’attractivité de l’opération…

Un nouveau club de Premier League pourrait être détenu par des investisseurs étrangers lors des semaines à venir. D’après les informations divulguées par la presse britannique, un groupe d’investisseurs américains emmenés par John Jay Moores et Charles Noell étudierait la possibilité de racheter les parts de Bill Kenwright au sein du club d’Everton FC.

Alors que ce dernier a acquis les Toffees en 1999 pour un montant de 20 M£, Bill Kenwright exigerait tout de même une somme avoisinant 200 M£ pour céder l’intégralité de ses parts au sein du club d’Everton. Un montant qui n’a pour le moment pas dissuadé les investisseurs américains, qui mèneraient actuellement un audit pour connaître précisément l’état financier du club.

Après avoir envisagé de racheter le club de Swansea, l’ancien patron de la franchise de baseball des San Diego Padres, John Jay Moores, souhaite absolument acquérir un club de Premier League. Devant la hausse perpétuelle des droits TV du championnat anglais, John Jay Moores accompagné de son partenaire Charles Noell, est persuadé de réaliser une bonne opération financière à moyen terme en investissant dans une formation de Premier League.

Pour Bill Kenwright, le moment semble également opportun pour vendre ses parts tout en enregistrant une belle plus-value. Après avoir longuement tutoyé le Big 4 de Premier League – Everton FC est même parvenu à l’intégrer lors de la saison 2004-15 – le club a actuellement besoin de nouveaux investissements pour concrétiser des projets d’envergure afin de suivre le rythme de croissance financière des meilleures formations de Premier League. De nouveaux investissements que Bill Kenwright n’est pas prêt à assumer seul.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Everton FC se retrouve actuellement dans une situation qui paralyse son développement. Prêt depuis plusieurs mois, son projet de nouveau stade n’a enregistré dernièrement aucun avancement. La municipalité de Liverpool refuse de financer le projet et  Bill Kenwright ne parvient pas à boucler le montage nécessaire pour entamer les travaux. L’arrivée de nouveaux investisseurs pourrait ainsi relancer un projet qui doit aider Everton FC à franchir un cap financièrement.

    Si les discussions vont bon train, la transaction est encore loin d’être actée. Quelques obstacles pourraient freiner l’élan des investisseurs américains. Outre le prix demandé par l’actuel propriétaire du club, les bilans financiers présentés par Everton FC au cours des derniers exercices ne sont pas forcément reluisants. Le club a ainsi présenté un résultat déficitaire lors de 7 des 10 derniers exercices. Et malgré la hausse importante de droits TV sur la période 2013-16, le club a tout de même dernièrement présenté un résultat net déficitaire de l’ordre de 4 M£ lors de la saison 2014-15.

    En cas de rachat, John Jay Moores et Charles Noell devront également mettre lourdement la main à la poche pour concrétiser le projet de nouveau stade du club. Ce dernier est estimé à 300 M£ et la municipalité, engagée dans un plan d’austérité, a déjà indiqué qu’elle ne pourrait investir dans le plan de réhabilitation du quartier jouxtant la nouvelle zone d’activités prévue par le club.

    Enfin, la situation financière d’Everton FC n’est pas exceptionnelle. Le club possède encore une dette brute à hauteur de 40 M£. Des prêts, qui n’ont pas toujours été bien négociés par la direction actuelle, et qui coûtent cher dans la gestion du club. Lors de la saison 2014-15, le club a ainsi supporté une charge comptable de 9 M£ liée à la gestion financière.

    Alors que Bill Kenwright est ouvert à la cession d’Everton FC depuis 2007, ce dernier n’est jamais parvenu à trouver un investisseur crédible, capable également de lui racheter ses parts au prix souhaité. Néanmoins, la signature d’un accord d’exclusivité valable jusqu’au 31 janvier 2016 indique un état d’avancement important avec le consortium américain emmené par John Jay Moores. La réponse du duo américain devrait intervenir fin janvier. Les supporters d’Everton FC auront alors un élément de réponse sur le rôle que jouera leur club au sein du championnat de Premier League lors des saisons à venir…

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


    Source photo à la Une : © Everton Football Club (Facebook)

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer