Economie

Quelle est l’évolution des revenus sponsoring de Ligue 2 ?

Après avoir étudié l’évolution en Ligue 1, Ecofoot.fr réalise aujourd’hui une étude concernant les revenus sponsoring de Ligue 2 sur les 11 dernières saisons. Si l’évolution est plus importante qu’en Ligue 1, les tendances demeurent fragiles et peuvent s’effondrer rapidement. Explications sur Ecofoot.fr…

Globalement, la tendance est positive concernant les revenus de sponsoring au sein du championnat de Ligue 2. L’antichambre de l’élite a enregistré une croissance des revenus de sponsoring de 71,83% entre les saisons 2003-04 et 2013-14. Ainsi, les revenus de sponsoring sont passés de 28,2 à 48,6 millions d’euros.

Les revenus de sponsoring ont progressé plus rapidement que les autres revenus du championnat. Alors que les recettes de sponsoring ne représentaient que 20,7% des revenus totaux du championnat en 2003-04 (hors indemnités de transferts), le ratio est désormais de 23,83% pour la saison 2013-14. Cela constitue le meilleur taux au cours des 11 dernières saisons.

Cependant, tout n’est pas rose dans l’évolution des revenus de sponsoring du championnat. En effet, la Ligue 2 n’a pas connu une croissance linéaire de ses revenus lors des onze dernières saisons. Malgré un revenu de 48,6 M€ en 2013-14 (rapport prévisionnel de la LFP), cela ne constitue pas un record en la matière pour le championnat. Les revenus étaient plus élevés lors des saisons 2007-08 et 2008-09 où la barre des 50 M€ avait été dépassée. En 2009-10, le championnat a subi une contraction soudaine de ses revenus, passant de 52,1 M€ (2008-09) à 39,9 M€ (2009-10).

Cette baisse soudaine est imputable à plusieurs facteurs. Tout d’abord, la crise économique a provoqué un effet négatif encore plus important qu’en Ligue 1 : les revenus de sponsoring des clubs de Ligue 2 proviennent généralement de PME ou d’entreprises locales. Des entreprises qui ont été exposées plus sévèrement à la crise. Ensuite, lors de l’édition 2009-10, le championnat a perdu dans ses rangs des clubs comme le RC Lens (promu en L1), le Montpellier HSC (promu en L1) ou encore l’ES Troyes AC (descente en National) qui sont de gros générateurs de revenus de sponsoring. En effet, chaque saison, la Ligue 2 connait un profond renouvellement des équipes participant au championnat avec 6 nouvelles formations. Un turnover qui peut avoir des effets importants sur l’évolution des revenus globaux de sponsoring et de billetterie.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • montants revenus sponsoring ligue 2

    Les clubs de Ligue 2 connaissent des situations différentes concernant l’évolution de leurs revenus de sponsoring

    Malgré cette chute vertigineuse des revenus lors de la saison 2009-10, les revenus de sponsoring ont repris une tendance haussière depuis, avec un revenu qui flirte avec la barre des 50 M€ d’après le rapport prévisionnel de la DNCG concernant la saison 2013-14.

    Si cette tendance haussière depuis la saison 2009-10 ravit les dirigeants de Ligue 2, elle dissimule tout de même des rythmes de croissance différents selon les formations. Ainsi, entre les saisons 2009-10 et 2012-13, le club mayennais du Stade Lavallois a connu une progression de ses revenus de sponsoring de plus de 32%, passant alors de 1,5 à plus de 2 M€ par saison. Une hausse qui est bien supérieure à la moyenne enregistrée sur la même période en Ligue 2 (+7,38%). Cette bonne performance est due à l’effort financier réalisé par son partenaire historique, Lactel, afin d’aider le club à défendre sa place en Ligue 2.

    Le club normand du Havre AC fait également partie des bons élèves. Alors que le club bénéficiait de 2,8 M€ de revenus de sponsoring en 2009-10, le club du président Louvel est parvenu à générer 3,2 M€ en 2012-13. Cette hausse importante de 14,4% des revenus de sponsoring est essentiellement due à l’entrée du club dans son nouveau stade. La construction de cette nouvelle enceinte a accentué l’attractivité commerciale du club normand.

    revenus de sponsoring Ligue 2

    A l’inverse, d’autres formations de Ligue 2 ont connu des progressions plus faibles entre 2009 et 2013. C’est notamment le cas du SCO Angers ou encore de Clermont Foot qui ont enregistré respectivement des hausses de 4,75 et 4,78%. Dans le cas de Clermont Foot, le club auvergnat a même connu une baisse importante de ses revenus entre les saisons 2011-12 (1,95 M€) et 2012-13 (1,665 M€). Une baisse qui s’explique certainement par des résultats sportifs moins performants.

    Si le championnat de Ligue 2 se situe sur une tendance positive en matière de revenus de sponsoring, l’équilibre demeure néanmoins fragile. Le championnat va devoir notamment supporter la perte d’éléments majeurs lors des dernières saisons (FC Nantes, AS Monaco, RC Lens ?) qui enregistraient des revenus de sponsoring importants et qui attiraient beaucoup d’annonceurs. Ainsi, le championnat pourrait être le premier bénéficiaire de la centralisation de la commercialisation des espaces publicitaires initiée par l’UCPF avec Omnicom Media Group.

    Google Plus

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer