Economie

Quelle est l’évolution des sources de revenus de Premier League ?

Lors de la saison 1992-93, date de création de la Premier League dans sa forme actuelle, le championnat anglais générait un revenu global de 170 M£. Vingt ans plus tard, les revenus du championnat de Premier League ont été multipliés par 15 ! Quelles sont les sources de revenus qui ont le plus fortement progressé durant ces vingt dernières années ? Analyse sur Ecofoot.fr…

Lors de la première édition de la Premier League sous sa forme actuelle, datant de la saison 1992-93, les 22 formations de Premier League – le championnat sera réduit à 20 éléments lors de la saison 1995-96 –  étaient parvenues à générer un revenu total de 170 M£. A l’époque, ce revenu constituait déjà un montant important par rapport aux autres championnats européens. A cette époque, les revenus des clubs anglais étaient surtout portés par les recettes de billetterie (82 M£) qui constituaient alors près de 50% des revenus du championnat. Les droits TV étaient alors une source de revenus mineure pour le championnat : 15 M£ soit seulement 9% des revenus totaux du championnat.

sources de revenus premier league 92-93

Lors de la 12ème édition du championnat, en 2003-04, le mix des revenus de la Premier League a déjà largement évolué, se rapprochant plus des caractéristiques d’aujourd’hui. Les droits TV, par l’intermédiaire d’une concurrence accrue sur le marché intérieur, ont fait un bond énorme pour atteindre à l’époque 593 M£ (soit un montant supérieur aux actuels droits TV de Ligue 1). Ce bond en avant permet au championnat de dépasser largement le milliard de livres de revenus pour atteindre 1 326 M£. Proportionnellement, les revenus de billetterie représentent une part moindre avec 30% des revenus totaux du championnat (395 M£).

sources de revenus premier league 03-04

Lors de l’édition 2012-13 de la Premier League, le championnat a largement dépassé la barre des 2 milliards de livres pour atteindre 2 549 M£ ! Une nouvelle fois, les droits TV ont lourdement contribué à cette hausse, atteignant 1 184 M£ et représentant 46% des revenus du championnat. Cependant, les revenus de sponsoring ont considérablement progressé également entre les éditions 2003-04 et 2012-13 (+ 136%), atteignant près de 800 M£. Ainsi, les revenus de sponsoring représentent désormais 31% des revenus du championnat et ont dépassé la part des revenus de billetterie (22%).

Si les calculs ont été arrêtés à la saison 2012-13, les revenus de Premier League suivent toujours une tendance largement à la hausse et cela devrait perdurer. Pour la saison 2013-14, une recette de droits TV supérieure à 1,5 milliard de livres a été redistribuée aux 20 clubs de Premier League suite à la hausse des contrats avec les diffuseurs. Et l’internationalisation importante du championnat permet également aux clubs de Premier League d’accroître considérablement leurs revenus de sponsoring.

sources de revenus premier league 12-13

Le championnat de Premier League est-il le plus compétitif d’Europe sur le plan sportif ?

Clairement, le championnat de Premier League génère, et de loin, les revenus les plus importants d’Europe. Des recettes importantes dont les clubs anglais en redistribuent une partie à ses concurrents européens lors des différents marchés des transferts. Ainsi, lors du dernier marché estival des transferts, la Premier League a dépensé 530 M£ pour des acquisitions effectuées à l’étranger. Cela représente 63% des dépenses globales des clubs sur le marché des transferts. La Premier League a également accumulé 400 M£ de déficits de la balance des transferts, dont 350 M£ envers les championnats étrangers.

evolution ressources premier league

Avec toutes les recettes accumulées, le championnat de Premier League devrait être le plus performant d’Europe. Pourtant, à la lecture du classement des coefficients UEFA, ce n’est pas le cas. En effet, la Liga BBVA est en tête et le championnat espagnol s’est même permis de creuser l’écart à l’issue de la saison dernière avec une finale de Ligue des Champions opposant deux formations de son championnat et la victoire du FC Seville en Europa League.

En réalité, le modèle inégalitaire de la Liga BBVA – notamment au niveau des droits TV – permet aux grands clubs du championnat de générer des revenus à la hauteur des clubs de Premier League. Ainsi, le FC Barcelone ou encore le Real Madrid peuvent lutter face aux grands clubs de Premier League au sein des compétitions européennes.

En effet, la Premier League possède un mode de redistribution des droits TV qui constitue l’un des plus égalitaires d’Europe. 70% du montant total des droits TV est redistribué à parts égales entre les différents clubs. Et seulement 15% du montant des droits TV est redistribué en fonction des performances sportives des clubs. Ce modèle de redistribution crée un championnat relativement homogène, qui entraine une lutte féroce à tous les niveaux. Une lutte qui contraint les grands clubs du championnat à dépenser beaucoup d’énergie. Une énergie qui peut parfois manquer au moment des grandes affiches européennes.

Cependant, personne en Angleterre ne souhaite remettre en cause le modèle économique de la Premier League. Même si le championnat ne se situe pas en tête du classement des coefficients UEFA, l’homogénéité du championnat et son intensité permet aux dirigeants de développer sa notoriété et son internationalisation. Une donnée qui accroit les revenus des clubs de Premier League (droits TV à l’international, sponsoring, merchandising) et qui permet à une majorité de clubs de s’insérer dans un cercle économique vertueux. Si dans les faits, le championnat de Premier League n’est pas en tête sur le plan sportif ; il est le plus compétitif d’Europe aux yeux de beaucoup de fans internationaux.

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer