Economie

FC Seraing, première victime de l’interdiction de la tierce propriété ?

Alors que la tierce propriété (TPO) est interdite depuis début mai par la FIFA, un premier club a été sévèrement sanctionné par la FIFA pour non-respect du nouveau règlement. La surprise provient de la provenance du club, qui n’appartient pas aux championnats où la tierce propriété est une pratique traditionnelle. Explications…

La FIFA a très certainement voulu frapper fort pour montrer sa fermeté à l’encontre des clubs ne respectant pas la nouvelle interdiction concernant la tierce propriété. Interdiction mise en place depuis mai dernier, la FIFA vient de prononcer sa première sanction à l’encontre d’un club ayant enfreint les nouveaux articles 18 bis et 18 ter du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Curieusement, il ne s’agit pas d’un club portugais, brésilien ou espagnol qui a été condamné par l’instance mondiale. Le petit club belge du FC Seraing, évoluant en 2ème division, a été la première victime du nouveau règlement instauré par la FIFA.

Si la sanction financière n’est pas mirobolante – le club devra verser une amende de 150 000 francs suisses à la FIFA – en revanche, la sanction sportive est beaucoup plus douloureuse pour le club belge. Le FC Seraing est ainsi interdit d’enregistrement de nouveaux joueurs, sur le plan national et international, durant les quatre prochaines périodes de transferts ! Autrement dit, le FC Seraing est frappé par une interdiction de recrutement durant les deux prochaines saisons.

fc seraing condamnation fifa

Le FC Seraing est interdit de recrutement lors des quatre prochaines périodes de transferts

La direction du club belge n’a pas encore indiqué si elle allait faire appel de la décision. Néanmoins, il est fort probable que le club belge paie pour l’attaque en justice menée en Belgique par Doyen Sports à l’encontre du nouveau règlement imposé par la FIFA. Le fonds d’investissements avait alors été ouvertement soutenu par la direction du FC Seraing, coopérant régulièrement avec Doyen lors de ses transactions sur le marché des transferts. La justice belge s’était prononcée en juillet en faveur de la FIFA et de l’UEFA au sujet de l’interdiction de la tierce propriété au sein du football belge.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer