Stratégie

Josep Maria Bartomeu se prononce en faveur d’une réforme du Mondial des Clubs

josep maria bartomeu réforme mondial des clubs

Très impliqué au sein des instances européennes et mondiales, le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu affiche depuis plusieurs mois sa volonté de réformer la Coupe du Monde des Clubs afin de créer une compétition en capacité de générer d’importants revenus.

Parent pauvre des compétitions internationales, la Coupe du Monde des Clubs organisée chaque année par la FIFA n’intéresse pas grand monde. Disputée au cœur du mois de décembre, elle réunit pourtant l’ensemble des clubs ayant triomphé sur la scène continentale c’est-à-dire les tenants du titre des Ligues des Champions de l’UEFA, de la CAF, de l’OFC, de l’AFC et de la CONCACAF ainsi que le vainqueur de la Copa Libertadores et le champion du pays hôte.

Face au peu d’engouement suscité par cette compétition au potentiel pourtant important ; le président de la FIFA Gianni Infantino a, à plusieurs reprises, indiqué sa volonté de complètement transformer une telle compétition.

« Elle pourrait avoir lieu l’été, du 10 au 30 juin, avec les trente-deux meilleurs clubs du monde ! Est-ce qu’il vaut mieux des tournées fatigantes, avec les avions, les fuseaux horaires… ou un tournoi ? Tout dépend de la santé des joueurs qui doivent pouvoir ensuite se reposer » avait alors indiqué le patron du football mondial lors d’une interview accordée au mois de novembre dernier à la Gazzetta Dello Sport.

Josep Maria Bartomeu soutient une réforme du Mondial des Clubs

Alors que l’ancien bras droit de Michel Platini à l’UEFA est parvenu dernièrement à faire passer sa réforme de la Coupe du Monde ; Gianni Infantino ne serait pas isolé dans sa quête de réformer le Mondial des Clubs. Le dirigeant italo-suisse possèderait même l’appui de plusieurs présidents de grands clubs européens.

Lors d’une interview accordée à Denis Chaumier et publiée dans l’ouvrage Secrets de Présidents, Josep Maria Bartomeu exprime sa volonté de donner de la valeur à la Coupe du Monde des Clubs. « Nous souhaitons que naisse un tournoi qui puisse égaler, en prestige, la Ligue des Champions, qui rapporte de nouvelles recettes aux clubs et qui passionne les fans du monde entier » affirme alors le dirigeant catalan.

Si le patron du FC Barcelone est conscient du calendrier déjà important imposé aux joueurs, il émet l’idée de raccourcir les championnats nationaux afin de libérer de la place à cette nouvelle compétition. Une option qui impliquerait une réduction d’équipes en Liga Santander.

En prônant de telles orientations, Josep Maria Bartomeu clame clairement sa volonté d’accorder plus d’importance aux compétitions supranationales. Une vision qui émanciperait le club catalan du championnat de Liga. Une option qui réduirait également l’impact économique du risque politique que représente une éventuelle indépendance de la Catalogne.

Au-delà du contexte politique particulier dans lequel évolue le FC Barcelone, la création de cette compétition mondiale permettrait également aux clubs européens de capter de nouvelles recettes télévisuelles tout en favorisant leurs stratégies d’internationalisation. Nul doute qu’une telle idée suit son chemin dans les instances du football mondial.

Toutefois, de nombreuses questions restent à régler pour donner naissance à cette nouvelle formule de la Coupe du Monde des Clubs. Le dossier le plus épineux sera sans doute le mode de qualification pour ce nouveau tournoi. Un point qui devrait donner lieu à de nombreuses luttes d’influence au sein des instances du football mondial…

Source photo à la Une : Wikipedia.org (Roderic AlvesCC BY-SA 4.0)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer