Stratégie

Comment le FC Barcelone a réussi sa stratégie d’internationalisation en Turquie ?

En seulement quelques années, le FC Barcelone s’est imposé comme le club étranger le plus populaire de Turquie. Patrie passionnée de football, cette nouvelle popularité acquise en Turquie pourrait permettre au club catalan d’attirer une multitude de nouveaux partenaires commerciaux et de générer d’importants revenus opérationnels supplémentaires lors des saisons à venir. Explications…

La Turquie est indéniablement un pays de football. Et Istanbul, métropole de plus de 14 millions d’habitants, est une ville au sein de laquelle la passion pour le ballon rond s’exprime parfois au-delà du raisonnable. Trois grands clubs – Galatasaray, Besiktas et Fenerbahce – coexistent au sein de cette même métropole avec une rivalité parfois exacerbée mais qui donne lieu à d’épiques derbys.

Dans ce pays passionné par le football mais polarisé par les trois clubs d’Istanbul, une formation étrangère parvient peu à peu à se faire une place de plus en plus importante dans le cœur des Turcs. Il s’agit du FC Barcelone dont le port des maillots catalans fleurit dans la capitale turque d’après la presse spécialisée du pays.

Cet engouement pour le club barcelonais se matérialise également sur les réseaux sociaux. Désormais, plus de 2,4 millions de personnes vivant en Turquie sont fans de la page officielle Facebook du FC Barcelone. La Turquie représente la 7ème communauté du FC Barcelone et elle enregistre l’un des meilleurs taux de progression.

Au niveau des clubs étrangers européens, le FC Barcelone est la deuxième formation recueillant le plus de fans sur Facebook derrière le Real Madrid. Mais la dynamique actuelle devrait permettre au club catalan de dépasser rapidement le Real Madrid. D’autant que les statistiques Facebook n’illustrent qu’une partie du supportariat reçu par le FC Barcelone en Turquie. Le club catalan dépasserait en réalité les 10 millions de fans au sein du marché turc d’après un chiffrage récemment réalisé.

Mais pourquoi le FC Barcelone bénéficie-t-il d’un tel soutien en Turquie ? Si le club catalan a d’abord été apprécié par sa qualité de jeu, le recrutement d’Arda Turan opéré l’été dernier a réellement créé une dynamique au sein du marché turc. Très populaire en Turquie, l’ancien meneur de jeu de l’Atletico Madrid est également le capitaine de sa sélection nationale.

Même si Arda Turan a évolué par le passé à Galatasaray, le joueur n’est nullement clivant au sein des fans turcs de football contrairement à certains de ses compères de sélection. Toute la Turquie apprécie la joie de vivre et le sourire toujours manifesté par le joueur à l’égard de la presse et de ses fans. Certaines interventions humoristiques à la TV turque, notamment un passage remarqué dans la version locale de « The Voice » ont largement contribué à renforcer sa notoriété. Désormais, le joueur ne cesse d’attirer les sponsors au sein de son pays qui veulent s’associer à une des stars les plus en vogue du moment.

« Arda Turan sourit toujours, il parle clairement et répond toujours aux sollicitations. Il est devenu un véritable leader d’opinion au pays, même d’un point de vue culturel. Nous avions connu de très bons joueurs par le passé, évoluant dans les plus grands clubs européens, mais ils n’ont jamais acquis un tel niveau de popularité en Turquie » a alors indiqué Özgur Buşbaş, commentateur de football et directeur de la rédaction de la chaîne NTVSport.

Finalement, cette association FC Barcelone – Arda Turan a été bénéfique pour les deux parties, augmentant simultanément leur popularité sur le marché tur. Même si le club catalan avait signé des contrats commerciaux avant l’arrivée de Turan, les accords conclus avec les sociétés turques Lassa Tyres et Beko rapportent désormais plus de 15 M€ par exercice. Une somme qui permet de couvrir intégralement l’amortissement du transfert et le salaire du joueur (hors bonus). Cependant, étant donné l’envolée de la popularité du FC Barcelone en Turquie, il n’est pas exclu que le club catalan attire à l’avenir de nouveaux partenaires en provenance de cette région. La direction du FC Barcelone s’est rendue à de nombreuses reprises en Turquie au cours des derniers mois et le club prospecterait activement sur ce marché pour dénicher son prochain sponsor maillot même si aucun nom n’a pour le moment fuité dans la presse.

Enfin, cette association FC Barcelone – Arda Turan ne profite pas uniquement aux deux acteurs. Depuis l’arrivée de l’international turc au sein du club catalan, plus de 500 touristes turcs par mois se rendent à Barcelone exclusivement pour assister à une rencontre du FC Barcelone ! Un flux qui constitue des rentrées financières additionnelles pour l’activité touristique barcelonaise. Un élément supplémentaire qui illustre la passion vouée par la Turquie au ballon rond…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © FC Barcelona (Facebook)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer