Economie

Le FC Nantes affiche un bilan comptable à l’équilibre

fc nantes nouveau stade

Habitué à présenter des comptes à l’équilibre depuis sa remontée en Ligue 1, le FC Nantes n’a pas failli à sa réputation en enregistrant un résultat net positif concernant l’exercice 2015-16. Néanmoins, pour la première fois, le club a eu besoin d’avoir recours au marché des transferts pour combler un résultat d’exploitation déficitaire. Décryptage…

Malgré un classement sportif en-dessous des objectifs visés par sa direction en début de saison, la SASP FC Nantes a présenté un bilan comptable à l’équilibre concernant l’exercice 2015-16. Le club nantais a ainsi enregistré un résultat net positif de l’ordre de 0,525 M€.

Ce résultat est conforme aux bilans présentés par la SASP au cours des derniers exercices. Depuis sa remontée en Ligue 1, le club n’a cessé d’enregistrer un résultat comptable positif. Lors de la saison précédente, le FC Nantes avait notamment enregistré des profits à hauteur de 0,128 M€.

Pourtant, la structure du bilan 2015-16 est différente par rapport aux exercices précédents. Concernant le chiffre d’affaires hors transferts, le FC Nantes a généré un niveau de recettes relativement similaire par rapport aux saisons précédentes, aux alentours des 35 M€.

Le FC Nantes a néanmoins accusé une baisse relativement significative de ses recettes de billetterie. Une contraction qui s’explique par une diminution des rencontres disputées au stade de la Beaujoire (le FC Nantes s’est régulièrement déplacé pour ses rencontres disputées au sein des coupes nationales). Cette baisse des revenus de billetterie a néanmoins été compensée par une progression des revenus de sponsoring.

Le déficit d’exploitation du FC Nantes a été compensé par la vente de joueurs

Si les revenus hors transferts sont restés similaires, en revanche, le FC Nantes a supporté des coûts opérationnels bien plus importants au cours du dernier exercice. Les charges d’exploitation du FC Nantes se sont ainsi élevées à hauteur de 41,368 M€ contre 33,027 M€ lors de la saison 2014-15. Cette hausse importante est notamment due à une progression significative de la masse salariale chargée, passant de 17,319 M€ en 2014-15 à 22,196 M€ en 2015-16.

Cette progression des charges a entraîné de facto un résultat d’exploitation négatif de l’ordre de 6,320 M€. Un résultat négatif qui a néanmoins été compensé par la cession de joueurs sur le marché des transferts. Au total, le FC Nantes a encaissé 17,9 M€ via cette activité. Une somme importante, provenant essentiellement de la vente de Jordan Veretout à Aston Villa.

Le FC Nantes va donc devoir à l’avenir trouver de nouveaux relais de croissance pour pouvoir supporter son niveau actuel de dépenses sans avoir recours au marché des transferts ou à des investissements entrepris par son actionnaire pour équilibrer son bilan. Toutefois, les nouveaux contrats de droits TV en Ligue 1, les efforts réalisés par le club au niveau commercial et les réaménagements du stade de la Beaujoire prévus lors de la prochaine intersaison devraient aider le club à franchir un nouveau palier en termes de recettes.

Source photo à la Une : Wikipedia.org (Sylvain258CC BY-SA 4.0)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer