Economie

Le FC Porto a-t-il retrouvé la voie des profits ?

bilan financier fc porto 2014-15

Alors que le FC Porto avait affiché d’importantes pertes financières lors de l’exercice 2013-14, le club lusitanien est parvenu à redresser ses finances lors de la saison 2014-15 en affichant un résultat net largement bénéficiaire. Néanmoins, son équilibre financier reste très précaire et largement dépendant des mouvements du marché des transferts. Explications…

Le FC Porto a-t-il repris sa marche en avant concernant la mise en place d’un modèle économique vertueux, permettant au club de générer des profits lors de chaque exercice ? A première vue, la direction du club semble avoir rétabli la situation après un exercice 2013-14 très difficile sur le plan financier.

Ainsi, le club portugais a affiché un résultat net positif proche de 20 M€ lors de l’exercice 2014-15. Il s’agit du deuxième meilleur bilan de l’histoire du club, après celui de la saison 2012-13 au cours de laquelle il avait affiché des profits à hauteur de 20,3 M€. Une tendance qui tranche avec la saison 2013-14 à l’issue de laquelle le club avait alors présenté une perte nette de 40,7 M€ !

Comment le FC Porto est-il parvenu ainsi à renverser cette conjoncture financière en seulement 12 mois ? Tout d’abord, le club lusitanien s’appuie sur un record de revenus opérationnels. Le FC Porto se rapproche à grands pas de la barre symbolique des 100 M€ puisque le club a généré un CA opérationnel de l’ordre de 93,5 M€ lors de ce dernier exercice. Cela constitue une progression importante de 29% par rapport à la saison précédente.

Cette hausse de revenus opérationnels s’appuie notamment sur une forte progression des revenus TV du club portugais (+ 110%). Les droits TV concernant les compétitions domestiques ont augmenté de 18,4% pour désormais atteindre 17,25 M€. Et le club a également enregistré une importante progression de ses recettes en provenance de la C1 due à son très bon parcours réalisé la saison dernière avec l’atteinte des quarts de finale. Le seul bémol concernant les revenus opérationnels se situe au niveau des recettes de billetterie : ces dernières ont connu une baisse de 22% liée à une contraction de 6 M€ des revenus d’hospitalité.

Si l’augmentation des revenus opérationnels du FC Porto constitue un élément positif, cela ne suffit pas à expliquer le retour aux profits du club portugais. D’autant que les charges opérationnelles ont également fortement augmenté dans le même temps, provoquant ainsi un déséquilibre opérationnel de l’ordre de 16,7 M€ ! La hausse de la masse salariale suffit à elle-seule à engloutir l’augmentation des recettes opérationnelles !

La vraie différence entre les exercices 2013-14 et 2014-15 se situe au niveau de la balance comptable des transferts. Lors de l’exercice 2014-15, le FC Porto a enregistré une plus-value comptable concernant la cession de joueurs de l’ordre de 82,5 M€ (!!) contre seulement 23,9 M€ lors de l’exercice précédent. La dotation liée aux amortissements a, en revanche, peu bougé avec une charge représentant « seulement » 31,3 M€ dans les comptes du club lors de ce dernier exercice. Le FC Porto a ainsi accumulé une balance des transferts positive supérieure à 50 M€ en 2014-15 contre une perte de 3 M€ en 2013-14 ! L’impressionnante plus-value comptable est notamment due à la comptabilisation des transferts de Mangala ou encore de Danilo au sein des comptes 2014-15.

Ainsi, le bon bilan du FC Porto ne provient pas réellement d’une restructuration de ses comptes mais plutôt d’une surutilisation du marché des transferts afin de générer des profits. De façon plus inquiétante, le club ne parvient pas à réduire sa dette brute auprès des établissements bancaires. Cette dernière a dépassé la barre des 160 M€ à l’issue de l’exercice 2014-15. Désormais, les remboursements auprès des différents établissements représentent une charge annuelle de près de 14 M€ dans les comptes du club !

Si le bilan financier du FC Porto parait très bon en apparence, le club portugais est toujours autant dépendant du marché des transferts pour équilibrer ses comptes. Si, à l’avenir, il souhaite réduire sa dépendance au marché et à ses différents créanciers, le club devra impérativement réaménager sa structure financière opérationnelle. Cela passera nécessairement par une forte croissance de ses revenus afin de maintenir un haut niveau de compétitivité sportive. Une stratégie qui est en cours de réalisation avec la signature dernièrement d’un important accord télévisuel et commercial avec Portugal Telecom, propriété du groupe Altice…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Capture vidéo FC Porto (Youtube)

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer