Economie

La fédération allemande peut-elle changer d’équipementier ?

Liée à Adidas depuis de longues années, la Fédération Allemande de Football (DFB) n’est pas fermée à discuter avec d’autres équipementiers si Adidas refuse de revaloriser son contrat actuel. Malgré les liens forts développés avec les entreprises allemandes, la DFB souhaite faire jouer la concurrence afin d’obtenir un meilleur contrat. Explications…

Alors que personne n’imagine la sélection allemande évoluée avec un équipementier autre qu’Adidas, la DFB a laissé entendre en fin de semaine dernière qu’elle était prête à discuter avec d’éventuels concurrents afin de réévaluer son contrat équipementier. Grâce à son titre de champion du monde en juillet dernier, la DFB souhaite évidemment renégocier à la hausse l’ensemble de ses partenariats commerciaux.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Outre le titre obtenu lors du dernier Mondial, la DFB compte s’appuyer sur deux éléments pour obtenir sa revalorisation de contrat. Tout d’abord, Adidas offrira à partir de la saison 2015-16 un montant de 94 M€ par saison à Manchester United pour devenir son équipementier. Un accord sur 10 ans a été conclu avec le club mancunien pour un montant total de 940 M€. Des malus sont néanmoins prévus en cas d’absence du club en Ligue des Champions.

En plus du contrat signé avec Manchester United, la DFB s’appuie également sur les données du marché des sélections nationales pour négocier un contrat équipementier à la hausse. Championne du monde, la DFB ne perçoit pour le moment que 30 M€ par an de la part de son équipementier. Une somme qui est inférieure au montant perçu par la Fédération Française de Football dans le cadre de son accord avec Nike (42 M€ par saison). La Fédération Anglaise possède également un contrat supérieur avec l’équipementier américain en percevant 33 M€ par saison alors que la sélection ne brille pas vraiment pas ses résultats.

Le Bayern Munich met la pression sur Adidas

En Allemagne, la DFB n’est pas la seule entité à mettre la pression sur Adidas. L’effort financier réalisé par l’équipementier allemand pour enrôler Manchester United dans ses rangs n’est pas passé inaperçu. Alors que la marque est actionnaire du Bayern Munich, cela n’a pas empêché la direction bavaroise de critiquer la politique d’Adidas et d’exiger une nette réévaluation de son contrat sous peine d’aller voir ailleurs. Le Bayern réclame un contrat similaire à celui proposé à Manchester United.

critique équipementier bayern munich

La direction du Bayern Munich a ouvertement critiqué l’attitude de son actionnaire Adidas au sujet du contrat signé avec Manchester United

Clairement, Adidas ne pourra pas se permettre de réévaluer l’ensemble des contrats avec ses différents partenaires footballistiques et sportifs. Depuis l’effort financier réalisé pour signer avec Manchester United, Adidas a abandonné certaines collaborations sportives faute de pouvoir répondre aux exigences financières de ses partenaires : le tennisman Andy Murray a notamment quitté l’équipementier allemand au cours de la dernière saison.

Pour autant, le grand concurrent d’Adidas n’a pas forcément profité de l’énervement de certains partenaires historiques de la firme allemande pour rafler de nouveaux contrats. Au contraire, Nike a perdu quelques collaborations au cours des derniers mois à l’image du FC Porto ou encore de la Juventus Turin qui passera sous pavillon Adidas à partir de la saison 2015-16. En coulisse, il se murmure que Nike conserverait actuellement une position attentiste pour formuler une offre très importante afin de conserver le FC Barcelone tout en essayant de récupérer un gros poisson dans les mois à venir. La DFB pourrait être une cible de choix pour l’équipementier américain afin d’acquérir un acteur avec une forte visibilité sur le marché allemand.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer