Economie

La fédération brésilienne signe un nouveau contrat de sponsoring

Malgré les déboires de la sélection nationale et les scandales touchant les dirigeants de sa fédération, la CBF a annoncé la conclusion d’un nouvel accord de sponsoring. Un partenariat sur le long-terme qui sécurise une partie des revenus commerciaux de la fédération brésilienne. Explications…

La société pharmaceutique Ultrafarma a confirmé son engagement auprès de la fédération brésilienne de football à partir de la saison 2015-16. Le nouveau sponsor apparaîtra sur de nombreux éléments appartenant à la fédération dont notamment les tenues d’entrainement de la sélection nationale brésilienne.

Via cet accord, la CBF a conclu l’un de ses plus longs contrats de sponsoring de son histoire. Ultrafarma a accepté de s’engager pour les 30 prochaines années avec la fédération brésilienne. Néanmoins, la firme pharmaceutique s’est aménagée quelques portes de sortie : une clause stipule que le contrat peut être revu tous les cinq ans.

« Ultrafarma associe son image avec le symbole de l’achèvement, de la victoire et du leadership incarné par la sélection nationale brésilienne » a alors commenté Sidney Oliveira, président-fondateur de la firme pharmaceutique. « L’équipe nationale brésilienne est la plus titrée de l’histoire du sport » a alors renchéri Marco Polo Del Nero, actuel président de la CBF. « Un an après avoir traversé des moments difficiles, nous sommes parvenus à dénicher un partenaire solide tel qu’Ultrafarma. Cela symbolise le bon travail réalisé à la fédération » a ainsi ajouté l’actuel patron du football brésilien.

Si la FIFA souffre d’un point de vue commercial à la suite des différents scandales ayant éclaboussé l’institution, la CBF ne semble pas connaître le même type de problème. Pourtant, deux de ses anciens dirigeants – Ricardo Teixeira et Jose Maria Marin – sont directement ciblés par la justice américaine pour fraude fiscale et corruption. Jose Maria Marin risque même une extradition aux Etats-Unis.

Marco Polo del Nero

Marco Polo Del Nero est ravi de la signature d’un accord commercial de longue durée avec Ultrafarma

Si le montant du contrat signé avec Ultrafarma n’a pas été dévoilé, les médias brésiliens évoquent une somme de 3,4 M€ par an. Avec un tel investissement, Ultrafarma sera alors considéré comme un sponsor de deuxième rang par la CBF. Actuellement, le contrat équipementier conclu avec Nike est le plus rémunérateur pour la CBF, rapportant quelques 26 M€ par an à la fédération brésilienne.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer