Economie

La Fédération Maltaise de Football veut lutter contre la corruption

Problème gangrenant durant de nombreuses années le football maltais, la fédération du pays a décidé d’agir en ce début d’année 2015 afin de combattre un fléau qui empêche le développement du football professionnel. En plus de la création d’une nouvelle autorité chargée de combattre les matchs truqués, la fédération presse le gouvernement de changer sa législation. Explications…

Lors d’une interview publiée en mars 2014 par nos confrères de So Foot, Joris Garnier, jeune joueur français évoluant au sein du Zurrieq FC – club maltais de deuxième division – confiait alors les problèmes qui régnaient au sein du football professionnel maltais. Outre les retards fréquents de salaires – surtout si les résultats n’étaient pas à la hauteur – Joris Garnier mentionnait également les bruits persistants autour des soupçons de corruption pesant sur certaines rencontres.

« J’en sais rien parce que je suis étranger et que je n’ai pas de preuve, mais on me dit souvent qu’il y a encore beaucoup de matchs arrangés dans le championnat maltais. Le football maltais est un peu pourri par la corruption » confiait alors le jeune joueur de 20 ans. Une corruption qui semble toucher également les rencontres de la sélection nationale : en décembre 2012, l’international maltais Kevin Sammut est suspendu à vie par l’UEFA pour une tentative de match truqué en 2007 lors d’une rencontre internationale opposant la Norvège à Malte.

La Fédération Maltaise souhaite combattre la corruption

Consciente du problème, la fédération maltaise a pris les devants au cours des derniers mois afin de combattre un fléau qui nuit gravement à la réputation et au développement du football professionnel maltais. Début janvier, le président de la MFA (Malta Football Association), Bjorn Vassallo, a annoncé la mise en place d’une nouvelle cellule chargée de combattre la corruption dans le football maltais. Cette nouvelle structure a été mise en place avec l’aide de la police nationale et des autorités judiciaires du pays. Des spécialistes des opérateurs de paris en ligne travaillant sur le marché maltais contribuent également au fonctionnement de cette cellule.

Pour Bjorn Vassallo, la mise en place de cette structure est un signe fort mais pas encore suffisant pour éradiquer la corruption dans le football professionnel du pays. Le président de la fédération maltaise souhaite un changement des textes de lois au sujet de la corruption des organisations sportives qui n’ont pas bougé depuis 1976 dans le pays. Bjorn Vassallo souhaite l’intégration, dans les textes, des formes modernes de corruption et la mise en place de peines plus lourdes.

« Désormais, les matchs truqués rapportent plus que le trafic de drogue ou la prostitution et ce délit est plus difficilement décelable » a alors indiqué le dirigeant de la fédération maltaise au quotidien Malta Today. Le secteur des paris légaux sur les matchs des clubs professionnels maltais représente un marché de 70 M€ par an, dont 50 M€ concernant la Premier League Maltaise (D1 du pays).

bjorn vassallo

Bjorn Vassallo souhaite lutter efficacement contre la corruption dans le football maltais.

Bjorn Vassallo est clairement parti en croisade contre la corruption au sein du football maltais. Une initiative louable qui a été saluée par de nombreux membres du football européen et des représentants du gouvernement maltais.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer