Economie

La Fédération Italienne de Football prolonge son partenariat avec Puma

La Fédération Italienne de Football (FIGC) a officialisé la prolongation de son partenariat avec l’équipementier sportif Puma. Cela constitue une bonne nouvelle pour une fédération qui devrait accuser un lourd déficit au cours de l’exercice 2015. Explications…

La FIGC et Puma ont officialisé une reconduction de leur partenariat en ce début de semaine. Si la durée et le montant du contrat n’ont pas été dévoilés, Puma étend son portefeuille d’exploitation de droits marketing auprès de la fédération italienne.

Outre le partenariat de sponsoring de l’ensemble des équipes liées à la FIGC, Puma exploitera l’ensemble des droits de licence des produits liés à la FIGC. Une augmentation de son périmètre qui a surement conduit à une réévaluation du contrat liant l’équipementier à la fédération italienne.

En plus de cet accord, Puma s’est également engagé à soutenir financièrement la FIGC dans de nombreuses actions visant à développer la pratique du football auprès des jeunes et d’un public féminin, à contenir le racisme ou encore à renforcer la présence internationale de la marque FIGC. Puma devient ainsi un véritable partenaire stratégique de la fédération italienne.

La FIGC doit impérativement réaliser des économies

Si aucune durée n’a été annoncée, la prolongation de contrat s’étendrait au-delà de 2020. Puma est partenaire de la FIGC depuis 2003. « La prolongation de ce partenariat avec la FIGC est extrêmement importante pour Puma. La FIGC constitue un élément essentiel de notre portfolio footballistique et nous partageons une vision commune qui renforce notre collaboration » a alors déclaré Björn Gulden, directeur général de Puma, lors de l’officialisation de la reconduction du partenariat.

puma équipe nationale d'italie

Puma a signé un nouveau contrat à longue échéance avec la FIGC.

Cette nouvelle association – avec un accroissement des recettes et un partage de certains coûts – constitue une excellente opération pour la FIFC. Ce renforcement de ce partenariat avec Puma permet à la FIGC de mener à bien son plan de restructuration financière afin de réduire au maximum son déficit au cours des exercices à venir.

Alors que la Fédération Italienne de Football avait pour habitude d’équilibrer ses bilans au cours des dernières années, une réduction drastique de la subvention accordée par le CONI à partir de 2015 – principale source de revenus de la FIGC – a contraint la fédération à revoir intégralement son budget. Après avoir présenté un plan d’économie concernant l’arbitrage italien et partagé le coût salarial de son sélectionneur avec son équipementier Puma, la FIGC prévoit tout de même un déficit de l’ordre de 10 M€ concernant l’exercice 2015.

A l’avenir, l’accord signé avec Puma – qui s’apparente plus à un plan de développement qu’à un partenariat classique de sponsoring – devrait permettre à la FIGC d’accroître ses recettes tout en mutualisant certains coûts de fonctionnement. Il s’agit d’une réelle aubaine pour une fédération qui se retrouve en difficulté avec la réorientation stratégique opérée par le CONI.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer