Economie

Fin des restrictions de sponsoring en Ligue 1

La Ligue de Football Professionnel a mis fin courant juin aux restrictions gouvernant les règles de sponsoring à la demande de différents clubs de Ligue 1 et Ligue 2. Désormais, chaque club pourra avoir le nombre de sponsors qu’il souhaite et les afficher où il l’entend.

La mesure n’a pas fait de bruit mais elle aura un impact économique important pour les clubs pros français. Pour combattre la baisse des revenus liés au sponsoring suite à la crise économique, la LFP a mis fin aux différentes règles limitant le nombre ainsi que l’emplacement des sponsors sur les maillots et shorts des différents clubs. La limite de 6 sponsors sur le maillot et le short est désormais obsolète.

La fin des restrictions a pour conséquence immédiate la vente de nouveaux espaces aux différents partenaires. Et le premier nouvel espace commercialisé est l’arrière de short des footballeurs. Il sera désormais courant de voir les joueurs portés un short avec un sponsor sur leurs fesses.

Montpellier a ouvert le bal dès la première journée avec comme sponsor la marque de sportwear Wati-B, partenaire notamment du groupe de rap Sexion d’Assaut. Le contrat de sponsoring est d’une durée d’un an et son montant est un nombre à six chiffres. Pour le moment, cet emplacement ne représente pas un gros investissement car les retombées n’ont pas encore été chiffrées. Nancy devrait être le deuxième club à monétiser cet emplacement. Un appel d’offres a été lancé.

Le football n’invente rien

Le sponsor sur l’arrière du short n’est pas une nouveauté initiée par le football. Il existe déjà dans de nombreux sports : boxe, beach volley, handball… Il permet à des sociétés,  n’ayant pas des moyens conséquents, de réaliser un travail de notoriété à prix abordable. Dans un contexte de crise, cela compense la perte de revenus issue des emplacements classiques. Mais cet emplacement a un véritable impact sur le grand public s’il est combiné à d’autres espaces comme des encarts publicitaires autour de la pelouse.

Derrière le short de Daniel Congré, on peut apercevoir le sponsor Wati-B.

Une chose est sure : désormais, les arbitres ne seront plus les seuls acteurs à demander aux joueurs de rentrer le maillot dans leur short. Les dirigeants seront vigilants à ce que les joueurs affichent correctement tous leurs sponsors…

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer