Economie

La fin des transferts dans le football ?

Certains experts au sein de l’Union Européenne planchent sur l’idée d’abolir le système actuel de transferts dans le sport professionnel. Une telle décision fait frémir l’ensemble du football professionnel qui s’oppose à cette alternative.

En cette période de crise, l’Union Européenne souhaite se saisir du dossier des transferts dans le football professionnel. Suite à la vague de difficultés financières rencontrées par les différents clubs professionnels de football ou de rugby, l’UE souhaite stopper cette bulle inflationniste représentée par les transferts. Elle planche sur l’idée d’abolir complètement les frais de mutations.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Mais cette hypothèse extrémiste est loin d’être à l’ordre du jour dans le monde du sport professionnel. En effet, plein d’autres alternatives sont également creusées comme la possibilité de taxer plus sévèrement les frais de mutations. Aujourd’hui, dans le milieu du football, 5% du montant du transfert est prélevé en tant que taxe et est reversée au club formateur.

Quid du fair-play financier ?

Aujourd’hui, et malgré les difficultés économiques, la majorité des clubs professionnels est totalement contre l’idée de supprimer les transferts. Les clubs préfèrent donner une chance au fair-play financier instauré par le président de l’UEFA, Michel Platini. Ils sont majoritairement d’accord avec le principe qu’un club ne peut dépenser plus que ce qu’il gagne en recettes.

Mais certains responsables politiques souhaitent aller plus loin et soutiennent l’initiative entreprise par l’Union Européenne. C’est notamment le cas de la ministre des sports en France, Valérie Fourneyron. Celle-ci déclare qu’elle ne se reconnait pas dans le système actuel des transferts qui vont à l’encontre de ses convictions.

La fin du CDD pour les footballeurs ?

Certaines personnalités issues du monde du football vont encore plus loin dans la remise en cause du système actuel. Philippe Piat, président du syndicat international des footballeurs professionnels, souhaite abolir le statut impératif de CDD concernant les contrats des joueurs de football professionnel. Il préfère faire évoluer les contrats vers des CDI, afin de se conformer avec l’ensemble des autres activités économiques de l’UE.

Philippe Piat

Philippe Piat souhaite remettre en cause les contrats CDD des sportifs professionnels.

Si les contrats des footballeurs professionnels deviennent des CDI, cela signifie que tout joueur pourra quitter son club sans indemnité de transfert. Et sa décision pourra intervenir à tout moment, même en plein milieu d’une compétition. Il devra seulement respecter une durée de préavis défini dans son contrat et encadré par la loi. Cela posera d’autres problèmes d’équité sportive.

Enfin, les transferts supérieurs à 10 millions d’euros représentent seulement 1% des transactions dans le football… Ainsi, la question se pose de remettre en cause un système pour seulement une infime minorité des mutations…

Google Plus

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer