Economie

Les finances de Liverpool FC sont-elles dans le rouge ?

En début de semaine, l’équipe dirigeante de Liverpool FC a divulgué publiquement les comptes du club à l’issue du dernier exercice. Si les résultats paraissent rassurant sur la stratégie du club à long terme, le club paie toujours les pots cassés de sa politique de recrutement onéreuse des années passées. Explications…

A l’issue de la saison 2012-13, le club de Liverpool FC a enregistré un chiffre d’affaires record de 206,115 millions de livres. Cela constitue une progression de 9% par rapport à la saison dernière ce qui permet aux Reds de franchir la barre symbolique des 200 millions de livres. Plus globalement, depuis l’arrivée du nouvel actionnaire Fenway Sports Group (FSG) en 2010, le chiffre d’affaires du club a progressé de 22%. En mai 2010, le CA des Reds se situait aux environs de 170 millions de livres.

Un chiffre d’affaires dont la croissance a été soutenue par les revenus commerciaux. Alors qu’ils se situaient aux alentours de 64 millions de livres sur la saison 2011-12, les Reds ont empoché en 2012-13 la bagatelle de 97,7 millions de livres. Cette somme provient essentiellement de nouveaux contrats signés notamment avec Garuda Indonesia ou encore du renouvellement à la hausse de partenariats historiques comme celui avec le brasseur Carlsberg.

Les deux autres principales sources de revenus sont restées stables par rapport à l’exercice précédent. Ainsi, le club de Liverpool FC a engendré 63,8 millions de livres de droits TV et 44,6 millions de livres de recettes de billetterie.

Les finances de Liverpool FC s’assainissent

A première vue, les finances du club de Liverpool FC vont dans le bon sens. Le club parvient à accroitre ses ressources alors que les résultats sportifs des dernières saisons n’ont pas été forcément au rendez-vous. Au dernier classement des clubs européens générant le plus de revenus, dressé par le cabinet Deloitte, Liverpool se situe douzième rang. Les onze formations précédant les Reds ont tous participé aux deux dernières éditions de la Ligue des Champions.

En plus des ressources en hausse, Liverpool FC poursuit la réduction de son endettement. Alors que le club possédait plus de 250 millions de livres de dettes en 2010, l’endettement est désormais retombé sous le seuil de 50 millions de livres. Cette réduction est essentiellement due aux nouveaux actionnaires du club qui ont mis la main à la poche afin de renflouer la situation financière des Reds. Ils ont notamment remboursé l’intégralité d’un prêt souscrit par l’ancienne équipe dirigeante afin de réaliser un projet de nouveau stade. Cependant, le montant de la dette s’élève à 114 millions de livres si on prend en compte un prêt alloué par l’actionnaire FSG dont il n’a pour le moment pas demandé le remboursement.

Liverpool FC continue à avoir un déficit d’exploitation

Cette bonne situation économique se traduit sur les comptes 2012-13 de Liverpool FC par un bénéfice de 14,766 millions de livres avant impôt, transfert et amortissement de transfert de joueur. Ce bon score traduit une structure financière saine au sein du club. Le club a accru ses principales sources de revenus tout en maitrisant ses coûts structurels.  Ainsi, la masse salariale du club, charges comprises, représente 132,240 millions de livres soit 64% des revenus du club.

Cependant, en rajoutant les transferts et amortissements de transferts, le club affiche alors un déficit 49,85 millions de livres. Le club paie plusieurs années de politique de transferts mirobolants qui n’ont pas encore été amortis et qui pèsent sur les comptes du club. Un déficit qui s’ajoute tout de même aux 40,5 millions de livres de pertes enregistrées lors de la saison 2011-12. Des déficits qui seront très certainement étudiés de près par les inspecteurs de l’UEFA dans le cadre de la mise en place du fair-play financier.

Nul doute que Liverpool retrouvera un bilan financier positif dès que le club se qualifiera à nouveau pour la Ligue des Champions et aura terminé de supporter sa politique onéreuse des transferts des années passées. A l’image de son secteur sportif, le club retrouve peu à peu une embellie financière. Le club affiche encore des pertes mais la restructuration des finances devrait porter ses fruits lors des saisons à venir…

Google Plus

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez8
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer