Economie

Le fonds saoudien ne rachètera pas Elche CF

Alors que le directeur général d’Elche CF annonçait l’arrivée imminente d’un fonds d’investissements saoudien dans le capital social du club afin de résoudre les problèmes financiers traversés par la formation espagnole, ce dernier ne devrait finalement pas investir dans le club selon d’autres membres du conseil d’administration. Un scénario qui ressemble fortement à l’affaire Maillol au Havre AC. Explications…

La confiance qui régnait du côté de la direction d’Elche CF la semaine dernière a complètement disparu. Alors qu’un fonds d’investissements saoudien était tout proche de racheter 54% du capital social du club permettant de réduire son niveau critique d’endettement, ce dernier ne semble pas avoir tenu ses promesses.

Mardi dernier, Antonio Rocamora, directeur général du club, devait présenter à l’organisme financier de l’autonomie de Valence (IVF) un dossier d’entrée du nouveau partenaire saoudien au sein du capital social du club avec une preuve de virement de 5 M€ permettant de payer les dettes les plus urgentes. Malheureusement, l’argent n’est jamais arrivé sur les comptes du club d’Elche CF.

Certains membres du conseil d’administration d’Elche CF doutent du sérieux de ce nouvel investisseur et les langues commencent à se délier. C’est notamment le cas de Antonio García Hita, membre du comité de direction du club. Sur les ondes de Cero Elche, ce dernier a réclamé la dénonciation du fonds d’investissements saoudien à la police pour tentative d’escroquerie. Selon le dirigeant du club, les contacts ont été noués depuis juin 2014 sans aucune avancée concrète sur le dossier.

Quel avenir pour Elche CF ?

Endetté à hauteur de 23 M€, la direction d’Elche CF a cru jusqu’au bout au sérieux du dossier de rachat du fonds d’investissements saoudiens. Malheureusement, cette solution s’écroule petit à petit. Le club avait jusqu’au 31 mars pour présenter une alternative permettant de réduire le niveau d’endettement de l’institution tout en assurant la continuité de l’activité. Désormais, Elche CF encourt des sanctions sportives pouvant aller jusqu’au retrait de points.

Antonio García Hita appelle à une dissolution du conseil d’administration afin de pouvoir faire entrer plus facilement de nouveaux partenaires financiers. Il souhaite notamment le retour des anciens dirigeants Juan Anguix et Paco Borja afin qu’ils réinvestissent dans le club. La situation devient urgente pour un club qui n’a pas fait les réformes nécessaires afin d’inverser une politique qui mène à un lourd déficit structurel.

Antonio García Hita

Antonio García Hita ne croit plus du tout en la solution saoudienne.

Aujourd’hui, Elche CF doit impérativement trouver dans l’urgence un nouveau partenaire financier afin de soulager sa situation. Une recherche d’autant plus complexe que la direction actuelle avait arrêté sa prospection lors des négociations avec le fonds d’investissements saoudien. Une situation qui rappelle sensiblement l’affaire Maillol concernant la reprise du club du Havre AC en France…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer