Economie

Le football asiatique sera-t-il financé par les grands acteurs du web ?

Alors que de nombreux clubs européens ont recours à l’entrée de mécènes étrangers au sein de leur capital social afin de financer leurs activités, les grands acteurs du web asiatique s’intéressent de plus en plus dans le développement du football local. Un intérêt grandissant qui a déjà poussé certains groupes à passer à l’action. Une tendance qui pourrait donner de nouvelles ambitions au football asiatique. Explications…

La direction de la formation japonaise de J-League, Vissel Kobe, a annoncé cette semaine le rachat du club par le géant du web nippon Rakuten. Si le montant financier n’a pas encore été dévoilé, Rakuten a racheté l’intégralité des parts du club à l’ancien actionnaire Crimson Football Club Inc. L’officialisation du changement d’actionnaire devrait intervenir avant la fin de l’année.

Le choix de Rakuten porté sur le club de Vissel Kobe a été murement réfléchi par la direction du groupe. Sponsor du club depuis 2004, l’e-commerçant japonais a eu le temps d’étudier le fonctionnement du club et son potentiel de croissance. Le groupe a déjà annoncé qu’il était prêt à réaliser un premier effort financier en investissant sur de nouveaux joueurs permettant au club de jouer dès 2015 les premiers rôles en J-League. Depuis la création du championnat japonais dans sa forme actuelle, Vissel Kobe a disputé toutes les éditions hormis celles de 2006 et 2013 où le club évoluait en deuxième division. Néanmoins, il n’est jamais parvenu à glaner des titres nationaux.

Le groupe Rakuten compte opérer à quelques changements au niveau de la direction afin d’améliorer le fonctionnement du club. Déjà propriétaire de la franchise japonaise de baseball des Tohoku Rakuten Golden Eagles, Rakuten n’exclut pas de débaucher certains cadres ayant fait leurs preuves dans la restructuration des Golden Eagles pour développer les activités de Vissel Kobe.

Rakuten calque-t-il sa stratégie sur Alibaba.com ?

Le groupe japonais Rakuten est devenu au fil des années un acteur mondial incontournable dans le milieu du e-commerce, réalisant l’an dernier un chiffre d’affaires de 5,3 milliards de dollars. Possédant une quarantaine d’entités dont une majorité de retailers online, le groupe conserve une position dominante sur le marché de l’e-commerce japonais. En France, Rakuten est connu pour son rachat de la place de marché Price Minister. Le groupe a dernièrement diversifié ses activités vers les Etats-Unis en rachetant notamment la firme Viber contre 900 millions de dollars.

Rakuten compte s’appuyer sur l’acquisition d’entités sportives afin de conserver sa position dominante sur ses marchés historiques. Le rachat de Vissel Kobe répond clairement à cette stratégie. Néanmoins, cette acquisition d’un club de football intervient quelques mois après le rachat du club chinois de Guangzhou Evergrande par Alibaba.com.

jack ma evergrande

Jack Ma, président d’Alibaba.com, a justifié l’acquisition de Guangzhou Evergrande par l’intérêt grandissant de la Chine envers le football.

En juin dernier, le numéro un  de l’e-commerce chinois officialisait le rachat de 50% du capital social de Guangzhou Evergrande contre un investissement de 140 M€. L’entrée d’Alibaba.com dans le capital social d’un club de football avait surpris de nombreux experts. Les dirigeants de l’e-commerçant avaient justifié cette acquisition par l’intérêt grandissant des Chinois envers le football. Un renforcement de l’intérêt qui confère au football une puissance médiatique incontournable pour les entreprises.

Les stars du web asiatique ne sont pas les seuls acteurs à investir dans le développement du football régional

Visiblement, le groupe Rakuten – rival frontal d’Alibaba sur de nombreux marchés asiatiques – n’a pas souhaité laisser à son concurrent chinois le monopole de l’investissement footballistique dans la région. Nul doute que les deux géants du web vont investir dans leurs nouvelles acquisitions afin d’obtenir des résultats sportifs probants et faire de leur club un vecteur de communication puissant à travers l’ensemble de la région.

Cette arrivée de poids lourds de l’e-commerce dans le secteur footballistique représente une bonne nouvelle pour le développement du football asiatique. Véritable déception de la dernière Coupe du Monde, le continent asiatique semble avoir connu une perte de compétitivité générale au détriment de l’Amérique du Nord ou encore de l’Afrique. L’accroissement des moyens financiers devrait permettre à ce continent de retrouver un nouveau souffle.

Néanmoins, les entreprises du web ne sont pas les seules entités à soutenir la croissance du football régional. L’Etat japonais – à travers le puissant ministère de l’économie METI – a alloué cet été une enveloppe de 750 000 $ pour contribuer à l’internationalisation de la J-League. Trois fleurons du championnat japonais – Gamba Osaka, Kashiwa Reysol  et Kawasaki Frontale – se sont partagés l’aide financière afin de mener des opérations de séduction dans différents pays asiatiques. Le club de Gamba Osaka a notamment réalisé une tournée à Jakarta, en Indonésie, afin de populariser le football japonais et de concurrencer la Premier League anglaise très populaire dans la région. L’internationalisation de la J-League est un sujet suivi de près par la plus haute administration de l’Etat japonais qui compte investir plus lourdement en cas de retombées positives…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer