Stratégie

Le football brésilien réservé aux classes aisées

Avec l’arrivée des nouveaux stades pour l’organisation de la Coupe du Monde 2014, les prix des billets au sein de championnat brésilien ont connu une inflation vertigineuse. A tel point que cette hausse suscite de nombreuses interrogations pour le futur du sport au sein du pays…

Alors que l’attribution de la Coupe du Monde 2014 au Brésil par la FIFA était perçu comme un clin d’œil à la nation la plus dévouée au football ; cet événement pourrait être à l’origine d’un déclin de de la ferveur dans le pays le plus titré du ballon rond.

Palpable lors de l’organisation de la Coupe des Confédérations en juin 2013, le peuple brésilien s’offusque de l’inflation globale causée par les deux événements sportifs planétaires organisés sur leur sol. Et ils sont particulièrement indignés par la montée des prix des places de football. Les classes populaires, qui peuplaient les tribunes des stades brésiliens, sont mises à la porte à cause de cette flambée des prix.

La place de football la plus chère du monde…

Selon une étude réalisée par l’agence de marketing Pluri Consultants, le Brésil est le pays où les billets de football sont les plus chers au monde. Pour un match de milieu de tableau brésilien, la place la moins chère coûte 160 réaux brésiliens soit environ 53 euros. En ramenant le chiffre au niveau de vie de la population, cette place coûte à un Brésilien près de 200 euros. Même en Premier League, il est possible de trouver des places à des prix moins élevés.

Cette forte inflation pose de véritables problèmes au Brésil. Les spectateurs traditionnels, venus des milieux souvent populaires du pays, ne peuvent plus se permettre d’assister aux matchs de leur équipe favorite. Résultat : l’affluence moyenne des stades brésiliens ne cesse de baisser. Elle est cette saison de 13 000 spectateurs, soit à peine plus que le championnat australien…

Les clubs brésiliens encouragent cette politique de hausse des prix

Certes, la baisse d’affluence n’est pas uniquement due aux prix élevés. La structure d’un championnat avec trop de matchs n’aide pas. De plus, la puissante chaine de télévision Globo, qui retransmet en exclusivité le championnat, impose des horaires tardifs (début de certains matchs à 22h00 en semaine) pour ne pas déranger sa grille des programmes.

Mais la hausse des prix de billetterie est bien la cause numéro un de la désertification des stades. Et pourtant, la majorité des dirigeants des clubs brésiliens encouragent cette politique. Malgré des affluences en baisse, les recettes de billetterie des clubs brésiliens ont augmenté de 78% en un an ! L’augmentation des prix compense largement la baisse de fréquentation.

clarence seedorf

Grâce à l’augmentation de ses revenus de billetterie, Botafogo a pu s’offrir la star néerlandaise Clarence Seedorf.

Et les dirigeants des clubs brésiliens assument très largement leur choix. Ils expliquent l’augmentation des prix par la volonté d’accueillir dans les stades une classe plus aisée, sans cesse connectée via des iPads ; plutôt qu’une classe populaire, peu encline à la consommation dans les stades et dont certains problèmes de violence lui sont associés. En augmentant le prix des places, les dirigeants de clubs brésiliens espèrent éradiquer des stades les fameuses torcidas organizadas qui sèment la terreur dans les différentes tribunes du pays.

En pratiquant cette politique, les grands clubs brésiliens parviennent à retenir leurs stars plus longtemps et à attirer des stars internationales (ex : retour de Ronaldinho). Mais, petit à petit, les stades brésiliens perdent leur âme avec des tribunes moins colorées et festives. Les grands patrons du football brésilien semblent avoir effectué leur choix…

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer