Economie

Le football brésilien affiche un record de chiffre d’affaires

Alors que le Brésil traverse actuellement une grave crise économique, elle n’impacte pas pour le moment le championnat local de Serie A qui poursuit sa croissance de revenus. Les clubs ont affiché une belle progression de leurs recettes lors de l’exercice 2015. Explications…

Et si le championnat brésilien se posait toujours comme le rival le plus sérieux des compétitions majeures européennes ?  A l’heure où l’intérêt des médias ne cesse de grandir pour la MLS ou encore la Chinese Super League grâce notamment aux campagnes de recrutement clinquantes menées par les deux compétitions, le championnat de Serie A brésilienne a tout de même affiché de solides performances économiques dans un contexte délicat.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Alors que le pays est sévèrement touché par la crise économique après avoir connu des rythmes de croissance soutenus en début de décennie – le pays a même affiché une contraction de son PIB de plus de 3% en 2015 – le football local de haut niveau est pour le moment épargné. D’après les informations révélées par ÉPOCA, le chiffre d’affaires des 20 clubs de Serie A a progressé en 2015 de 26% par rapport à l’an dernier pour atteindre 3,6 milliards de reais brésiliens, soit 890 M€.

Les droits TV ont largement contribué à cette hausse car TV Globo a accepté de débourser 1,3 milliard de reais pour acquérir la diffusion de la compétition, soit une somme 30% supérieure aux montants enregistrés lors de la saison précédente. Les revenus de billetterie ont également progressé de 24% pour atteindre 843 M R$, les clubs profitant pleinement des stades rénovés liés à l’organisation de la Coupe du Monde 2014. Les revenus commerciaux ont quant à eux connu une hausse de 9% pour atteindre 628 M R$.

Concernant la hiérarchie nationale en termes de chiffre d’affaires, le classement a été dominé en 2015 par Cruzeiro qui a affiché des revenus à hauteur de 363,8 M R$, soit 90,1 M€. A l’inverse, tout en bas du classement, nous retrouvons le petit club d’Avaí, situé à Florianópolis, qui a perçu des recettes à hauteur de 31,6 M R$, soit 7,8 M€.

Si la performance du championnat brésilien est solide d’un point de vue économique, il faut néanmoins apporter quelques nuances. Le taux de croissance des revenus est notamment surévalué en raison de l’inflation galopante actuellement traversée par le pays. Alors qu’un risque de déflation pesait dernièrement sur la zone Euro, le Brésil connait actuellement une inflation de l’ordre de 10%. La croissance des revenus des clubs repose également fortement sur l’exportation de joueurs, atout historique du championnat brésilien mais qui nuit à l’optimisation de ses résultats sportifs. La vente de joueurs à l’étranger a représenté une manne de 634 M R$ en 2015, un montant en hausse de 71% par rapport à 2014 ! Enfin, ÉPOCA ne précise aucune donnée sur les charges supportées par les formations brésiliennes. Or, certains petits clubs affichent toujours de hauts niveaux de déficits.

Néanmoins, la hausse des revenus opérationnels devrait se poursuivre lors des saisons à venir. Pour 2016, de nombreux clubs brésiliens ont déjà annoncé la conclusion d’accords de sponsoring avec réévaluation de contrat. C’est notamment le cas de Cruzeiro qui a changé d’équipementier pour s’engager avec Umbro. Les Corinthians ont également dévoilé la conclusion d’un accord record avec Caixa, leur permettant d’encaisser 30 M R$ de recettes. Des moyens qui devraient permettre au championnat brésilien de conserver, à minima, sa place dans le top 6 du classement des championnats mondiaux dressé par l’IFFHS.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : © Cruzeiro Esporte Clube (Facebook)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer