Droits TV sky bet championship revalorisation droits tv

Publié le 10 janvier, 2017 | par Anthony Alyce

Les clubs de Football League souhaitent-ils renégocier leurs accords TV ?

Alors que la Premier League génère d’incroyables recettes TV domestiques, les autres clubs professionnels anglais réunis au sein de la Football League commencent à manifester des signes d’agacement concernant leurs revenus télévisuels. Décryptage…

Se dirige-t-on vers une nouvelle révolution au sein du football professionnel anglais ? Alors que les dirigeants des clubs de Premier League ont réussi leur putsch au début des années 90 pour prendre le pouvoir et gérer au mieux leurs dossiers économiques, certains clubs professionnels des divisions inférieures anglaises commencent à manifester leur mécontentement concernant la gestion économique réalisée par la Football League.

La semaine dernière, Mel Morris, patron du club de Derby County, a convoqué tous les dirigeants des 72 clubs réunis au sein de la Football League pour discuter de l’avenir des droits TV des championnats de Sky Bet Championship, League One et League Two. Pour le patron de Derby County, l’accord télévisuel actuellement négocié avec Sky n’est pas assez rémunérateur pour les clubs de divisions 2,3 et 4 anglaises.

Actuellement, le groupe Sky paie une somme estimée à 90 M£ par exercice pour diffuser 127 matchs en direct par saison. Selon Mel Morris, le football professionnel anglais hors Premier League pourrait percevoir un montant bien plus important s’il parvenait à faire sauter l’accord d’exclusivité négocié avec Sky. Le montant pourrait atteindre 300 M£ selon les chiffres calculés par le patron de Derby County.

Sky possède un engagement jusqu’en 2019 avec la Football League

Outre le montant des accords télévisuels, Mel Morris se plaint également de ne pas avoir obtenu l’accès aux différents contrats TV après avoir formulé plusieurs demandes à la Football League. Des clauses de confidentialité incluses dans les accords empêcheraient ainsi la Football League de divulguer le détail des contrats, même aux clubs concernés par les négociations.

Face à un tel manque de transparence, Mel Morris a écrit dernièrement une lettre à Shaun Harvey, Directeur Général de la Football League, afin de mettre fin à un système qui ne permet pas aux clubs de défendre correctement leurs intérêts. Selon les informations dévoilées par la presse anglaise, la Football League envisagerait de nommer un conseiller indépendant expert en droits TV.

Une mesure qui ne suffira pas à satisfaire Mel Morris. Ce dernier souhaite participer aux prochaines renégociations télévisuelles. Et le dirigeant de Derby County est soutenu par un grand nombre de ses homologues dans cette démarche.

Pour le moment, la Football League est engagée jusqu’à l’issue de l’exercice 2018-19 avec Sky. Et l’opérateur possède une option pour prolonger d’une année supplémentaire son engagement aux mêmes conditions. La contestation n’a pas fini de monter au sein des différents clubs de Championship, League One et League Two !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire 


Source photo à la Une : Wikipedia.org


A propos du contributeur / de la contributrice

Spécialiste des problématiques sport-business, j'interviens régulièrement pour différents médias sur des sujets liés à l'économie du football. Entrepreneur & Fondateur d'Ecofoot.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Back to Top ↑