Economie

La Football League modifie les règles financières du Championship

Alors que le championnat de deuxième division anglaise – plus communément appelé Sky Bet Championship – était régulé depuis 2012-13 par de lourdes contraintes financières, la Football League a décidé d’assouplir les règles financières afin d’attirer de nouveaux investisseurs dans le championnat. Explications…

Depuis la saison 2012-13, le championnat anglais de deuxième division est régulé par d’importantes contraintes financières. Les différentes règles sont regroupées sous le nom du fair-play financier. Différent du dispositif mis en place par l’UEFA, il s’avère plus sévère sous certains aspects.

Ainsi, dans le cadre du fair-play financier, les clubs participant au Sky Bet Championship ne doivent pas excéder un déficit opérationnel de l’ordre de 3 M£ par saison. Les augmentations de capital pratiquées par les actionnaires afin de combler un déficit de fonctionnement ne peuvent excéder 5 M£ par exercice. Et la masse salariale ne doit pas dépasser 60% du chiffre d’affaires réalisé par le club. Un point sur lequel l’UEFA est plus souple, tolérant un ratio maximum de 70%.

Ce dispositif avait été mis en place par la Football League afin d’éviter de nouvelles catastrophes financières à l’image du cas Portsmouth. S’inspirant initialement du dispositif imaginé par l’UEFA, la Football League a calqué son règlement sur celui mis en place en interne au sein de la Premier League en intégrant des règles plus drastiques. Les limites de déficit ont notamment été fortement réduites.

Les dirigeants du Championship apprécient l’assouplissement des règles

Face aux virulentes protestations émises par les actionnaires des clubs de Championship, se plaignant notamment de ne pouvoir investir librement pour concurrencer les clubs relégués de Premier League et bénéficiant d’importants droits TV suivant le système du « parachute payment », la Football League a accepté de revoir son système de régulation financière. Les nouvelles règles proposées par la Football League ont été acceptées par l’ensemble des directions de Championship lors d’une réunion qui s’est tenue à Derby.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Les nouveaux dispositifs de régulation financière rentreront en vigueur lors de la saison 2016-17. Elles permettent d’assouplir les niveaux limites de déficit. Ainsi, un déficit maximum de 39 M£ sur trois exercices sera toléré dans le cas où l’actionnaire peut couvrir aisément les pertes. La limite maximale est portée à 15 M£ sur une saison. Enfin, tout club présentant un déficit inférieur à 15 M£ sur trois ans ne sera pas forcé d’apporter des garanties financières détaillées à la Football League.

    Cette nouvelle réglementation se rapproche de celle en vigueur actuellement en Premier League. Les clubs de l’élite anglaise peuvent accumuler jusqu’à 105 M£ sur trois ans sans risque d’être inquiété par d’éventuelles sanctions financières. Pour la saison 2015-16, non prise en compte dans le dispositif, les clubs de Championship pourront atteindre une limite de 13 M£ de déficits opérationnels.

    investisseurs championship

    L’assouplissement des contraintes financières devrait permettre d’attirer d’autres investisseurs étrangers au sein du Championship à l’image de Massimo Cellino à Leeds United.

    Selon Trevor Watkins, ex-dirigeant de l’AFC Bournemouth, ce desserrement de l’étau financier auquel les clubs de Championship devaient se conformer va permettre d’attirer de nouveaux investisseurs dans le championnat. « Le nouveau cadre financier dans lequel s’inscrit  le Championship va renforcer l’appétit des investisseurs pour ce championnat » a ainsi commenté Trevor Watkins. « Avec cette nouvelle flexibilité, certains clubs de Championship vont pouvoir jouer les premiers rôles et concurrencer les clubs relégués de Premier League grâce à un apport actionnarial » a ainsi ajouté l’ancien dirigeant de Bournemouth.

    Trevor Watkins s’attend à de multiples changements actionnariaux au sein du Sky Bet Championship au cours des 12 prochains mois suite à l’officialisation du changement de réglementation. De leur côté, les dirigeants de la Football League espèrent que cet assouplissement ne provoquera pas le retour des situations financières périlleuses au sein du championnat de deuxième division anglaise.

    Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer