Stratégie

La France peut-elle maintenir l’organisation de l’Euro 2016 ?

Après les terribles attentats perpétrés à Paris vendredi dernier, en marge notamment de la rencontre amicale opposant la France à l’Allemagne, la question de l’organisation de l’Euro 2016 au sein de l’Hexagone se pose. Sans détour, Jacques Lambert, président du comité d’organisation, est intervenu dans les médias pour faire le point à ce sujet.

La France sera-t-elle en capacité d’assurer la sécurité du plan grand événement sportif continental en juin prochain ? Après les terribles attentats ayant frappé au cœur de la capitale vendredi dernier, quelques interrogations ont surgi au sujet du maintien de l’Euro 2016. S’il ne s’agit bien évidemment pas de la préoccupation majeure actuelle, Jacques Lambert a pris soin tout de même d’intervenir dans différents médias pour évoquer la situation.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




« Aujourd’hui, ce qui me préoccupe, c’est la sécurité de mon pays, pas de l’événement dont j’ai la responsabilité » a tenu en premier lieu à affirmer Jacques Lambert, au sein d’une interview parue dans l’édition de dimanche de L’Equipe. Néanmoins, le président du comité d’organisation a tenu à rappeler que la sécurité est l’enjeu majeur de l’organisation d’un tel événement. Des préoccupations sécuritaires qui ne datent pas des événements tragiques survenus vendredi dernier selon Jacques Lambert.

Néanmoins, pour des raisons évidentes, Jacques Lambert n’a pas voulu détailler les mesures qui seront mises en place pour assurer la sécurité et le maintien de l’ordre durant l’événement. « Je n’ai pas l’intention de les exposer ni d’expliquer comment on va protéger les stades, les centres d’entraînement des équipes. Il faut garder ces informations » a alors indiqué le patron de l’organisation de l’événement.

Mi-octobre, un premier décret défini par le gouvernement, a permis d’alléger le dispositif de formation concernant les agents de sécurité privée. Une première mesure qui permettra de recruter plus facilement de nouveaux agents afin de renforcer la sécurité de l’événement. Alors que d’autres mesures étaient prévues d’ici juin 2016, le comité d’organisation en coordination avec l’UEFA et le gouvernement français vont très certainement renforcer leurs dispositifs à la suite des événements tragiques de vendredi dernier.

La France n’est pas le seul pays à être touché par le terrorisme à la veille de l’accueil d’un événement sportif majeur. La ville de Londres avait subi quatre explosions meurtrières dans ses transports en commun le 07 juillet 2005, c’est-à-dire au lendemain de la désignation de la ville comme organisatrice des Jeux Olympiques de 2012. Le renforcement des dispositifs de sécurité avait alors été érigé en priorité absolue par le comité d’organisation. Une priorité qui a constitué un élément d’explication à la hausse des coûts de l’événement. Alors qu’une facture initiale de 250 M€ avait été prévue au budget prévisionnel, le montant alloué à la sécurité a dépassé la barre des 2 milliards d’euros d’après les informations indiquées dans l’édition d’hier de L’Equipe.

Si le montant consacré à la sécurité ne posera aucun problème à quiconque pour assurer le déroulement de l’événement sans incident, Jacques Lambert admet que l’Euro pourrait être remis en cause si de nouvelles attaques terroristes venaient à toucher le sol français d’ici juin 2016. « Tout est possible, tout est envisageable (ndlr : à propos d’un report ou de l’annulation de l’Euro 2016). Mais ce serait reconnaître que ceux qui nous attaquent ont raison de le faire » indique alors Jacques Lambert.

thierry braillard organisation euro 2016

Pour Thierry Braillard, il ne fait aucun doute que l’Euro 2016 sera organisé en France en juin prochain

Interrogé sur ce sujet par nos confrères de France 2, Thierry Braillard, secrétaire d’Etat chargé aux sports, n’imagine pas une seconde l’annulation de l’organisation de l’Euro 2016 en France en juin prochain. « Commencer à se poser la question, c’est commencer à nourrir ces barbares, qui n’attendent que cela quelque part. Au contraire : je crois qu’il faut qu’on montre que la France est forte et qu’elle est tout à fait en capacité d’accueillir la Cop 21 dans quelques jours, d’accueillir une compétition comme l’Euro, tout comme nous avions accueilli l’Euro de basket (l’été dernier) dans de grandes conditions de sécurité. Donc au contraire, je crois qu’il faut lever ces inquiétudes et montrer notre détermination à ce que ce soit une fête populaire et que tout se passe bien » a alors réagi le dirigeant politique.

Pour le moment, l’UEFA n’a fait aucun commentaire sur le déroulement de la compétition qui doit se tenir du 10 juin au 10 juillet prochain au sein de l’Hexagone.

Si vous souhaitez vous inscrire à notre newsletter foot-business, remplissez le formulaire ci-joint : 


Source photo à la Une : © Stade de France (Facebook)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer