Economie

Christophe Dugarry tacle la gestion des Girondins de Bordeaux

dugarry critique girondins de bordeaux

S’exprimant régulièrement au cours des dernières semaines sur son club de cœur, Christophe Dugarry a accordé un entretien au quotidien L’Equipe dans lequel il revient sur la situation difficile traversée par les Girondins de Bordeaux. Il émet également trois solutions pour permettre au club de retrouver de l’allant sportif…

Christophe Dugarry n’a pas pour habitude de mâcher ses mots. Lors d’une interview accordée au quotidien L’Equipe et publiée aujourd’hui, l’ancien international français revient sur la situation difficile actuellement traversée par les Girondins tout en évoquant des éventuelles alternatives pour accroître la compétitivité du club lors des saisons à venir.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Tout d’abord, selon le consultant Canal +, le club n’est plus correctement géré depuis 2010 correspondant à la fin de l’ère Laurant Blanc aux Girondins. « Je ne veux pas passer pour un donneur de leçon ou un mec qui a la science infuse. Mais plus rien ne se passe depuis 2010, et ça a l’air de convenir à tout le monde… » clame alors celui qui conserve toujours un regard avisé sur son ancien club. Toujours selon Christophe Dugarry, les aspects financiers ne doivent pas expliquer le déclin amorcé par les Girondins depuis la date citée. « Le budget, ce n’est pas le problème ! On a des contre-exemples, en L1 ou en Ligue Europa, de clubs qui fournissent du jeu et qui ont des résultats sans avoir plus d’argent que Bordeaux »

Si Christophe Dugarry a raison sur le fait qu’il existe toujours des contre-exemples, même dans le football moderne, en revanche nous pensons que nous ne pouvons pas occulter les moyens financiers dont disposent les Girondins pour analyser les performances sportives du club au cours des dernières années. Dernièrement, dans leur ouvrage Les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus, Simon Kuper et Stefan Szymanski ont mis en évidence que 92% des résultats de la Premier League peuvent être expliqués par les différences de masse salariale…

Même si nous avons utilisé un modèle différent, nous avons tenté de définir la même corrélation en Ligue 1 sur la période 2010-14. D’après les résultats obtenus sur les 12 clubs ayant évolué sans discontinuité en Ligue 1 sur cette même période – nous avons délibérément écarté le PSG car le club parisien présente désormais des statistiques hors normes faussant l’analyse générale – nous obtenons une régression linéaire présentant un coefficient de détermination de 0,7427. En schématisant, le modèle explique les performances sportives dans 74% des cas.

corrélation masse salariale classement ligue 1 2010-14

Si nous nous attardons au graphique, nous pouvons alors affirmer que les Girondins de Bordeaux ne s’en sortent pas trop mal compte tenu des moyens mis à disposition du club. D’après la masse salariale moyenne dépensée sur la période, les Girondins devraient obtenir un classement moyen autour de la 7ème place. Or, le club possède un rang moyen de 6,5. Il fait partie des 5 clubs obtenant des résultats sportifs supérieurs aux moyens dépensés avec le LOSC, l’ASSE, le TFC et le FC Lorient.

Ainsi, les Girondins ont obtenu au cours des dernières saisons des résultats sportifs en conformité (voire légèrement meilleurs) avec leurs moyens financiers. Seulement, en tant que supporter du club, Christophe Dugarry souhaiterait revoir Bordeaux lutter pour les premières places et réaliser de bons parcours européens comme ce fut le cas à son époque. Son jugement est d’autant plus sévère qu’il intervient à un moment où le club traverse « réellement » une crise de résultats.

Sauf que le football a considérablement évolué depuis sa carrière de joueur et les clubs disposant de gros moyens pour pouvoir lutter pour le titre s’appuient sur une agglomération de taille très importante et dynamique ou sur une forte capacité à internationaliser leur marque. Deux éléments sur lesquels les Girondins de Bordeaux ne peuvent capitaliser aujourd’hui pour engendrer une croissance de revenus permettant d’améliorer significativement leur compétitivité sportive. Seule l’arrivée du nouveau stade, qui devrait apporter une croissance importante des revenus BtoB, est un élément favorable de croissance économique mais il ne permettra pas à lui seul de changer la dimension des Girondins.

Justement, au cours de son interview, Dugarry propose trois pistes pour redresser la situation sportive des Girondins de Bordeaux. Il évoque la redéfinition de la politique de formation du club, une injection de 40 à 50 M€ (sans préciser la durée et l’objectif précis de cet effort financier) ou une cession du club. Si la première piste nécessite la mise en place d’un projet conçu sur 10 ans pour qu’il porte ses fruits (redéfinition d’un réseau de club, réaffectation des superviseurs, durée de formation des jeunes éléments…), la politique d’investissements massifs de M6 dans le club semble révolue même si l’actionnaire supporte un déficit de fonctionnement évalué à 7 M€ par exercice ! Enfin, quant à la vente des Girondins, la politique fiscale actuellement en vigueur et les incertitudes sur le marché des droits audiovisuels français constituent actuellement deux freins importants à l’arrivée de nouveaux investisseurs… Les Girondins de Bordeaux devraient donc avoir pour ambition maximale d’accrocher le Top 5 de L1 durant encore quelques saisons…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 


Source photo à la Une : © Capture vidéo Canalplus.fr

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer