Economie

Les Girondins de Bordeaux pourront-ils recruter Yoann Gourcuff ?

Alors que l’information dévoilée par le quotidien L’Equipe a été tournée en poisson d’avril par la cellule communication des Girondins, il semblerait que l’état-major du club ait réellement entamé des discussions avec l’entourage de Yoann Gourcuff pour le faire revenir. Mais l’opération parait difficilement réalisable pour les Girondins. Explications…

Si la rumeur du retour de Yoann Gourcuff aux Girondins de Bordeaux paraissait peu crédible lors de son évocation début avril, il semblerait que l’information ne soit pas si farfelue qu’elle n’y parait. En effet, une rencontre serait prévue dans les prochaines semaines entre le clan Gourcuff et la direction du club afin d’évoquer un possible retour aux Girondins d’après les informations livrées par France Football.

Pourtant, à première vue, le club aquitain ne semble pas posséder la surface financière requise pour faire signer un tel joueur. Même si Yoann Gourcuff sera libre à l’issue de la saison, le joueur perçoit actuellement un salaire de l’ordre de 450 000 € brut par mois hors primes. Un salaire qui est hors de portée des finances des Girondins.

De plus, depuis plusieurs années, les Girondins supportent une masse salariale trop élevée par rapport aux structures économiques du club. Ainsi, la masse salariale du club aquitain a représenté entre 80 et 85% des revenus opérationnels du club lors des dernières saisons, soit un ratio bien trop élevé pour présenter des finances équilibrées. Entre 2010 et 2015, les Girondins de Bordeaux ont alors subi plus de 36,7 M€ de pertes financières supportées par l’actionnaire M6.

La direction serait tentée de faire venir un grand nom pour l’entrée dans le nouveau stade

Si les données financières du club aquitain associées au discours prudent de l’actionnaire ne plaident pas pour la venue de Gourcuff, un paramètre important évoluera lors de la saison 2015-16. En effet, les Girondins de Bordeaux bénéficieront de leur nouveau stade de 42 000 places.

données financières girondins bordeaux

L’exploitation de ce nouvel outil devrait permettre aux Girondins de générer des revenus opérationnels additionnels de l’ordre de 15 M€ par saison. Les principaux centres de profits dynamisés par le nouveau stade seront la billetterie et les recettes commerciales. Néanmoins, cette hausse des revenus opérationnels sera également associée à une progression des coûts liés à l’exploitation du stade. Les Girondins reverseront notamment un loyer de l’ordre de 3,85 M€ par saison.

Clairement, la direction des Girondins pourrait être tentée par la concrétisation d’un grand coup sur le marché des transferts en enrôlant Yoann Gourcuff. La venue du milieu de terrain constituerait un élément d’accélération de certains centres de profits du club avec la livraison du nouveau stade. Cependant, les Girondins ne comptent pas offrir un salaire « lyonnais » au joueur breton : toujours d’après les informations dévoilées par France Football, les Girondins pourraient proposer une rémunération premium de 1,5 M€ brut par an associée à des primes de performance. Une proposition qui rivalisera difficilement aux offres étrangères que pourrait recevoir le joueur dont la cote de popularité reste élevée dans les championnats anglais et allemands….

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer