Economie

Goldman Sachs accorde un prêt de 175 M€ à l’AS Roma

L’AS Roma a officialisé en fin de semaine la signature d’un plan de refinancement de sa dette avec la société financière Goldman Sachs. Cette dernière a accepté de prêter 175 M€ au club romain afin de l’aider à se restructurer. Explications…

Alors que l’accord avait été évoqué dès novembre 2014 par la presse italienne, la direction de l’AS Rome a officialisé cette semaine un plan de refinancement de sa dette. La société financière Goldman Sachs a accepté de prêter 175 M€ à la formation romaine afin de l’aider à se restructurer. Il s’agit d’un prêt à taux variable et l’échéance du remboursement est programmée pour février 2020.

L’argent prêté par Goldman Sachs à la Roma répondra à deux objectifs prioritaires. Tout d’abord, 120 M€ seront utilisés pour rembourser l’ensemble des créances contractés par l’AS Roma auprès d’établissements bancaires privés. Et 55 M€ serviront à couvrir le frais de fonctionnement du club.

La situation financière de l’AS Roma est-elle inquiétante ?

Le prêt accordé par Goldman Sachs à l’AS Roma a reçu une note BB+ de la part de Standard & Poor’s, classant donc l’opération comme spéculative. Néanmoins, Goldman Sachs a confiance dans la capacité de remboursement de son partenaire. La perspective du nouveau stade devrait donner de nouveaux moyens financiers au club et l’AS Roma possède à sa tête un actionnaire capable de couvrir les créances. Néanmoins, Goldman Sachs a imposé des restructurations au club au niveau de certains centres de profits – droits TV, recettes commerciales, merchandising – afin de garantir le remboursement de l’emprunt.

Cette opération, qui s’apparente à un rééchelonnement de la dette de l’AS Roma, pose néanmoins de grosses questions sur le modèle économique du club. Au cours des cinq dernières saisons, le club n’a cessé de présenter des bilans déficitaires pour atteindre près de 190 M€ de pertes entre 2010 et 2014.

pertes financières as roma

Dans le collimateur de l’UEFA, l’AS Roma pourrait être sanctionné au printemps prochain pour non-respect des règles du fair-play financier. Si le club romain ne risque pas d’exclusion de compétition – il ne possède aucun retard de paiement de salaires ou de fournisseurs – il pourrait recevoir une lourde amende de la part des inspecteurs du gendarme financier européen. Une amende qui pourrait venir alourdir un bilan déjà hautement déficitaire…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer