Stratégie

Comment la Chinese Super League cherche à s’européaniser ?

Alors que la Chinese Super League ne cesse de renforcer sa compétitivité à l’échelle continentale, la fédération chinoise de football qui administre actuellement le championnat réfléchit à la création d’une nouvelle entité afin de gérer au mieux les intérêts du football professionnel chinois. Explications…

Si le développement du football en Chine n’en est qu’à ses balbutiements, la volonté manifestée par le gouvernent central concernant l’organisation à moyen terme d’une Coupe du Monde sur le sol chinois a initié une envolée des investissements des unités économiques du pays dans le secteur footballistique.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Alors que de nombreux clubs européens ont profité de cet éveil de la Chine pour attirer des investisseurs au sein de leur capital social ou développer leurs activités avec l’Empire du Milieu, le championnat local de Chinese Super League a également profité de cette frénésie naissante au sujet du ballon rond. Si la Chine n’avait remporté qu’à une seule reprise la Ligue des Champions AFC avant 2013, le club de Guangzhou Evergrande, soutenu par ses puissants actionnaires Alibaba.com et  Evergrande, est parvenu à remporter deux des trois dernières éditions de la Champions League asiatique !

Outre le renforcement de la puissance continentale, les clubs chinois cherchent également à attirer de plus en plus de stars en provenance des championnats européens. Ainsi, lors du dernier mercato estival, le club chinois du Shanghai Shenhua est parvenu à recruter l’avant-centre international sénégalais de Besiktas, Demba Ba, contre une indemnité de transfert de l’ordre de 16 M€. Un salaire annuel brut estimé à 14 M€ a également été offert à l’attaquant pour le convaincre de venir évoluer dans le championnat chinois.

Devant le développement sportif et économique de son championnat, la fédération chinoise de football (CFA) souhaite professionnaliser la gouvernance de son football d’élite en créant une nouvelle structure sur le modèle des principaux championnats européens. Si la fédération reste l’autorité légale régnant sur l’organisation des compétitions, elle souhaite néanmoins développer une autorité assimilée à une ligue capable de gérer les intérêts économiques de la Chinese Super League.

Pour le moment, les dirigeants du football chinois chercheraient à mettre en place une gouvernance similaire à celle appliquée actuellement à la Premier League. Ainsi, la fédération pourrait mettre en place une société commerciale, chargée d’administrer les intérêts économiques au quotidien de la Chinese Super League. Et les actionnaires de cette société commerciale seraient les présidents de club à parts égales, à l’image du modèle anglais.

Si la fédération chinoise a une idée très précise de la structure qu’elle souhaite mettre en place, la création de cette nouvelle autorité n’est pas encore actée. Les dirigeants de la Chinese Super League ainsi que des représentants du pouvoir doivent encore s’entretenir pour valider le modèle. Mais, assurément, la Chine cherche à gravir au plus vite une nouvelle étape dans le but d’améliorer la compétitivité de son football…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire foot-business. 

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer