Stratégie

Greg Dyke souhaite réformer le football anglais

Inquiet de la baisse de niveau de l’équipe nationale, le patron de la FA Greg Dyke a mandaté une commission afin de réaliser des propositions pour inverser la tendance. Cette commission, où prend place notamment le défenseur central de Manchester United Rio Ferdinand, a rendu un premier rapport en identifiant les maux et en émettant un certain nombre de propositions. Décryptage sur Ecofoot.fr…

Dès son arrivée à la présidence de la FA l’an dernier, Greg Dyke avait affirmé qu’il mettrait tout en œuvre pour remédier à la baisse de niveau de l’équipe nationale d’Angleterre. Il n’hésite pas à désigner régulièrement Richard Scudamore, patron de la Premier League, comme principal coupable de cette baisse de niveau à cause de sa politique ultralibérale appliquée au sein du championnat anglais.

Depuis novembre 2013, une commission d’experts a été nommée au sein de la FA afin de construire un plan permettant d’améliorer la compétitivité du football anglais national. Cette commission est notamment composée de Roger Burden (vice-président de la FA), Greg Clarke (ex président de Leceister City), Rio Ferdinand (défenseur international anglais de Manchester United), Dario Grady (directeur du centre de formation de Crewe Alexandra FC), Glenn Hoddle (ex international anglais), Roy Hodgson (actuel sélectionneur de l’équipe nationale d’Angleterre), Ritchie Humphreys (président de l’association des footballeurs PFA), Danny Mills (ex joueur de Premier League) et  Howard Wilkinson (ancien sélectionneur de l’équipe nationale). Après plusieurs mois de travail, la commission a rendu un premier rapport évoquant les problèmes du football anglais à corriger et les pistes de réflexion à approfondir pour inverser la tendance déclinante du niveau de l’équipe nationale.

rio ferdinand

Le défenseur central de Manchester United, Rio Ferdinand, est membre de la commission chargée de réformer le football anglais pour améliorer la compétitivité de la sélection nationale.

La FA veut encourager la formation

La commission de la FA a identifié quatre problèmes majeurs nuisant à la formation des jeunes joueurs anglais. Tout d’abord, les jeunes Anglais âgés entre 18 et 21 ans n’ont pas l’opportunité d’exprimer leur talent dans des structures de haut niveau. Ensuite, la régulation du marché au sein de la Premier League n’est pas suffisante entre les joueurs nationaux, de l’Union Européenne et du reste du monde. Le niveau des entraineurs au sein des différents centres de formation est également pointé du doigt. Enfin, la quantité et la qualité des installations allouées à la formation ne sont pas satisfaisantes.

Pour remédier à ces quatre problèmes identifiés, la commission a mentionné plusieurs réformes permettant d’enrayer la baisse de niveau de l’équipe nationale. La FA compte ainsi réintroduire les équipes B au sein des effectifs professionnels afin de permettre aux jeunes joueurs issus des centres de formation d’avoir un terrain d’expression. Le système des prêts entre clubs professionnel anglais doit également être réformé afin de faciliter ces mouvements. La FA compte également modifier les conditions d’obtention de permis de travail pour les joueurs hors Union Européenne. Enfin, Greg Dyke n’a pas abandonné l’idée d’introduire des quotas de joueurs nationaux au sein des effectifs professionnels.

« Nous souhaitons toujours accueillir les meilleurs joueurs au monde afin d’accroître la compétitivité de notre championnat de Premier League. Mais nous souhaitons également mettre en place des actions permettant aux jeunes Anglais formés dans nos clubs d’évoluer plus facilement au haut niveau » a alors déclaré Greg Dyke lors de la conférence de presse présentant le rapport.

L’objectif avoué de la FA est de passer de 66 à 90 joueurs anglais évoluant régulièrement en Premier League d’ici 2022. « Nous pensons que cette volonté de réforme n’est pas seulement positive pour l’équipe nationale ou nos jeunes joueurs. Les clubs professionnels anglais investissent chaque saison des millions de livres au sein de leur centre de formation pour des résultats médiocres. Il est alors impératif de réformer notre politique de formation » a ajouté Greg Dyke.

Un nouveau rapport devrait voir le jour dans les mois à venir, détaillant plus en profondeur les chantiers à mener. Un échéancier sera également dévoilé. Pour le moment, le comité exécutif de la Premier League n’a pas exprimé son avis. Mais ce dernier, présidé par Richard Scudamore, s’est toujours fermement opposé à l’idée de quotas de nationaux au sein des effectifs. Affaire à suivre…

Google Plus

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer