Droits TV

La grève des footballeurs est suspendue en Liga BBVA

Alors que la fédération espagnole de football, soutenue par l’union des joueurs professionnels (AFE), avait décidé d’organiser une grève pour contester le nouveau décret décidé par le gouvernement espagnol au sujet de la nouvelle répartition des droits TV, le tribunal de Madrid a décidé de suspendre cette décision. Le championnat 2014-15 de Liga BBVA ira bien jusqu’à son terme. Explications…

Si la mutualisation des droits TV était très attendue par les clubs professionnels espagnols afin de réduire l’écart de distribution des recettes télévisuelles, la mise en place de cette réforme a provoqué un vent de panique au sein du football espagnol. Réforme effective dès la saison 2016-17 grâce à un décret passé par le gouvernement espagnol, l’union des footballeurs espagnols et la fédération ont décidé d’organiser une grève pour contester cette décision.

Officiellement, les deux parties protestent car elles estiment ne pas avoir été associées aux décisions concernant ce sujet épineux. L’AFE et la RFEF regrettent notamment une part trop faible des droits TV allouée au football amateur espagnol.

Si la défense du football amateur apparaît comme une cause noble, d’autres éléments moins flatteurs alimentent ce mouvement de grève. La RFEF souhaite récupérer un pourcentage bien plus important que les 2% prévus dans le décret afin de pouvoir accroître considérablement son budget de fonctionnement.

De son côté, l’AFE veut récupérer une part du gâteau des droits TV alors qu’aucun montant n’est prévu à son égard dans le décret initial divulgué par le gouvernement espagnol. Néanmoins, le soutien important des footballeurs professionnels ibériques à l’AFE cache encore d’autres motivations : les joueurs souhaitent, via cette action, protester contre le durcissement fiscal pratiqué par le gouvernement espagnol à leur sujet.

La grève ne pénalisera pas la fin du championnat de Liga BBVA

Alors qu’une grève aurait pénalisé la fin des compétitions du football professionnel espagnol, la LFP a porté l’affaire devant l’audience nationale de Madrid afin de mettre fin judiciairement à cette action. Pour défendre sa cause, la Ligue espagnole a étayé des arguments économiques forts mettant en péril le football professionnel espagnol : selon les calculs réalisés par la LFP, chaque journée reportée coûterait près de 50 M€ à la ligue.

iniesta grève liga bbva

De grands joueurs comme Andres Iniesta soutenaient le mouvement de grève proposé par l’AFE.

Devant cet argumentaire, l’audience nationale de Madrid a décidé de suspendre le mouvement de grève décrétée par les footballeurs espagnols en raison du grave désordre causé par cette action dans l’organisation des compétitions. Grâce à ce verdict, le championnat de Liga BBVA 2014-15 ira bien jusqu’à son terme sans encombre.

Néanmoins, les ennuis ne sont peut-être pas terminés pour le football espagnol. La FIFA n’a pas apprécié les décisions prises par décret par le gouvernement espagnol au sujet d’une répartition de recettes TV qui touche également à la fédération du pays. Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA, a rappelé au gouvernement espagnol qu’il ne pouvait en aucune manière interférer dans les actions de la RFEF. Toute ingérence politique dans les affaires des fédérations est interdite par l’institution internationale. Affaire à suivre…

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer